×
29 09.06.2019 12:44:24 12:44

Voir l'articleWashington et Mexico satisfaits de leur accord sur l’immigration

Washington et Mexico satisfaits de leur accord sur l’immigration Laccord sur limmigration signé entre les Etats-Unis et le Mexique est critiqué par la gauche américaine et de nombreuses ONG. Publié le 9 Juin 19 à 9:06
Traversée en radeau de fortune du fleuve Suchiate, entre Tecun Uman, au Guatemala et Ciudad Hidalgo, dans le sud du Mexique, le 8 juin 2019.

(©AFP/PEDRO PARDO)Le président américain Donald Trump et son homologue mexicain, Andres Manuel Lopez Obrador, ont exprimé leur satisfaction samedi après l’accord conclu entre leur deux pays sur l’immigration clandestine. A la frontière, le soulagement était palpable.

I am pleased to inform you that The United States of America has reached a signed agreement with Mexico. The Tariffs scheduled to be implemented by the U.S. on Monday, against Mexico, are hereby indefinitely suspended. Mexico, in turn, has agreed to take strong measures to….— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) June 8, 2019….

stem the tide of Migration through Mexico, and to our Southern Border. This is being done to greatly reduce, or eliminate, Illegal Immigration coming from Mexico and into the United States. Details of the agreement will be released shortly by the State Department. Thank you!— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) June 8, 2019Vendredi soir, à l’issue de plusieurs jours de négociations ardues, Washington et Mexico ont arraché un accord sur l’immigration comme souhaité par Donald Trump, qui avait une nouvelle fois agité son arme favorite pour parvenir à ses fins: les droits de douane.

Le Mexique va faire beaucoup d’efforts, et s’ils le font, cet accord sera un grand succès pour les Etats-Unis et le Mexique.Ce dernier, qui s’est rendu samedi soir à Tijuana, ville mexicaine juste de l’autre côté de la frontière de San Diego, en Californie, s’est également félicité dans la soirée de l’accord conclu avec Washington.

Il a indiqué dans un tweet avoir réaffirmé à Donald Trump, lors d’un entretien téléphonique, sa « disposition à l’amitié, au dialogue et à la collaboration pour le bien de nos deux peuples ».Ce voyage à la frontière avait été prévu par M.

Lopez Obrador au plus fort de la crise pour « défendre la dignité » de son pays; il s’est agi cette fois de « célébrer » l’accord.« Lundi il n’y aura pas de tarifs, pas de taxes, pas de crise économique ou financière dans notre pays », a lancé le président de gauche à des milliers de sympathisants réunis à Tijuana.

.Lire aussi : Immigration.....


code de nouvelles: 112675  |  actu.fr
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler