×
1 16.04.2019 07:32:28 07:32

« La tendance est plutôt au manger moins mais meilleur »

Le comité des fêtes a mis les produits régionaux à l’honneur en organisant ce dimanche la 24e édition de la Journée des vins et fromages, regroupant vingt exposants. Vers midi, une centaine de convives a pris place sur la scène du Moderne. « Le comité des fêtes fournit le jambon à la broche et son accompagnement.
Pour compléter le repas, chaque client achète ensuite chez les producteurs exposants », détaille Bernard Lassire, président du comité depuis 30 ans.Joël Poulain, producteur de fromage de chèvres de père en filsParmi les gourmets, certains rejoignent le stand de Joël Poulain, éleveur et producteur de fromages de chèvre.
Joël a repris l’activité familiale en 1994 et s’avère être l’un des plus anciens exposants du salon. « Je suis un des rares hommes à exercer cette activité de producteur de fromages de chèvre, qui est essentiellement féminine et plutôt complémentaire dans une ferme », remarque le producteur. Il utilise les bases de fabrication dans la continuité de la tradition, en conservant l’emprésurage au lait cru et en respectant les normes d’hygiène actuelle.
Il affirme être très proche du bio et travailler à la façon de son grand-père. Ses 70 chèvres lui permettent d’assurer la production de fromages de mars à octobre, qu’il vend dans sa ferme de Saint-Eusèbe et sur quelques foires. « J’apprécie la communication, retrouver des personnes qui ne font pas forcément l’effort de venir à la ferme mais qui sont fidèles d’une foire à l’autre », indique-t-il.
Joël réalise également des ventes indirectes en grande surface et dans des restaurants locaux. Le producteur sait qu’il vendra les 500 fromages qui trônent dans sa banque réfrigérée, du chèvre frais aux différentes déclinaisons d’affinage. Il propose également des bleus naturels, obtenus avec un fromage conservé dans une boîte d’une année sur l’autre, comme un levain.
À 2 € le fromage, le producteur est conscient que le chèvre est le deuxième ou troisième plus cher au niveau des fromages au lait cru, mais il se conforte en affirmant qu’« au niveau des clients, la tendance est plutôt au manger moins mais meilleur. »J’apprécie de retrouver des personnes qui ne font pas forcément l’effort de venir à la ferme mais qui sont fidèles d’une foire à l’autre.
.Joël Poulain, producteur de fromages de chèvresJ.F. (CLP) ..
Histoire complète

code de nouvelles: 11314  |  Le Journal de Saône-et-Loire
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler

Dernières nouvelles Divertissement

Prudence en hors-piste, ça coule
Le Dauphiné libéré
.
.
C’est la période favorite des skieurs de randonnées et adeptes de couloirs. Mais prudence. « Ça coule et met en mouvement des quantités de neige assez importantes, témoigne Hervé...
Aquaman - Régicide
Le Progrès
.
.
Si vous avez suivi les aventures d’Aquaman, vous devez savoir que celui-ci n’est plus roi de l’Atlantide. Il a été destitué et la cité...
Avec le Pimms, des emplois créés au service du public
Le Journal de Saône-et-Loire
.
.
Depuis sa création en 2010, le Point information médiation multiservices (Pimms) n’avait jamais connu de résultat comptable négatif. Mais lorsque l’association a présenté 15 200 ...
Premier jeu de piste pascal au Château de La Loyère
Le Journal de Saône-et-Loire
.
.
Pour la première fois l’association Kid et Loup, qui réunit les parents d’élèves des écoles de Fragnes-La Loyère, a organisé un jeu de piste pascal. Le parc du château de La Loyè...