×
1 16.04.2019 07:56:07 07:56

Pour le maire, Claude Merckel : « on ne se met pas dans le rouge »

Lors du conseil municipal d’Épinac, jeudi, les élus ont voté le maintien des taux des impôts locaux, avant de passer à l’examen du budget 2019. « Nous devons rester prudents. Mais, puisque l’on retrouve une certaine sérénité financière, nous n’augmenterons pas les taxes », déclare le maire Claude Merckel avant de présenter le dernier budget de la mandature.
Un budget « établi avec prudence dans l’objectif de serrer encore plus les dépenses. » En fonctionnement, le budget s’équilibre à 3 004 744 euros en dépenses et en recettes. 459 500 euros sont prévus pour les charges de personnel. « On devrait arriver à se stabiliser aux environs de 450 000 euros dans les prochaines années.
On a beaucoup gagné par rapport à 2016 avec actuellement deux équivalents temps plein en moins aux services techniques, explique le maire qui en profite pour remercier l’ensemble du personnel. C’est le résultat d’un travail d’équipe, personnel et élus, efficace lorsque chacun est conscient de l’importance de son action.
 » La section d’investissement s’équilibre en dépenses et recettes à 2 124 381 euros. Des travaux à venir« Côté investissement, 2019 sera une bonne année, indique Claude Merckel. La rénovation de la rue du 11 novembre est suspendue à l’obtention d’une subvention de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne au SMEMAC (syndicat de mutualisation de l’eau Morvan-Autunois-Couchois N.
D.L.R.) dans le cadre du schéma directeur d’assainissement, un processus très long. Si, ces travaux ne se font pas cette année, on refera le réseau d’eaux pluviales de la rue Jean Diot, de compétence communale ».112 100 euros seront consacrés au patrimoine sportif avec la création du skate park et des travaux au stade (éclairage, huisseries, réfection terrain de football), 41 180 euros à l’habillage du bungalow de Gouze, 125 543 euros à diverses acquisitions (achats de logiciels, véhicule services techniques, tondeuse etc.
)Concernant les friches industrielles, à savoir le Puits Hottinguer, 276 000 euros sont prévus pour la couverture des deux ailes latérales sans que cela ne coûte aux finances communales, cette dépense étant couverte par les subventions et le mécénat. Avec un emprunt en baisse à 200 000 euros, « on ne se met pas dans le rouge », déclare Claude Merckel.
.Chantal PITELET (CLP) ..
Histoire complète

code de nouvelles: 11331  |  Le Journal de Saône-et-Loire
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler

Nouvelles connexes

Détenir une voiture a coûté plus cher en 2018
lefigaro
.
.
Voici un constat qui ne va pas calmer la colère des «gilets jaunes». La hausse des prix des carburants a lourdement pesé sur le budget automobile en 2018. Détenir, utiliser et entretenir une automobile a côuté plus cher, selon le bilan annuel de l’Automobile club association (ACA) dévoil...

Dernières nouvelles Politics