×
2 16.04.2019 08:51:21 08:51

Français, Suisses : ce que vous dépensez, pourquoi, et où dans le Grand Genève

Avoir la bonne activité commerciale au bon endroit. Tel était l’un des principaux objectifs pour les élus du canton de Genève et leurs homologues côté France quand ils ont lancé conjointement cette étude dont les résultats ont été divulgués ce lundi, à Genève.
Antonio Hodgers, président du conseil d’État, a insisté sur son importance politiquement parlant : « Avant, chacun faisait chacun dans son coin. Là, nous avons une réflexion partagée avec des données objectives ».Les élus souhaitent s’éloigner de toute “guéguerre” franco-suisse via une démarche scientifique afin d’avoir les moyens de se positionner conjointement pour ou contre telle implantation commerciale.
Ce qu’a approuvé Pierre-Jean Crastes, vice-président du Pôle métropolitain du Genevois. « Il fallait qu’on sorte de nos intuitions afin d’avoir des démarches coordonnées. »Mais que révèle réellement cette enquête ? Déjà un énorme pouvoir d’achat, mais ça, avec ou sans enquête, tout le monde s’en doutait.
Même si les chiffres restent vertigineux.Une évasion comparable à celle d’autres agglomérationsAnnuellement, les commerces du territoire réalisent un chiffre d’affaires de 6 119 millions d’euros grâce aux achats des résidents.
90 % de la consommation sont dépensés sur le territoire du Grand Genève. Cela signifie que 10 % sont hors du Grand Genève. Cette évasion est comparable à celle d’autres agglomérations (Lyon, Lille, Marseille, etc.) et se réalise principalement sur internet.
Voici notre infographie sur la consommation transfrontalière Neuf communes frontalières ont les faveurs des résidents suissesDans le détail, les achats transfrontaliers des résidents suisses dans le Genevois français s’élèvent à 364 millions d’euros par an, dont 90 % sur neuf communes frontalières (Annemasse, Ville-la-Grand, Gaillard, Étrembières, Saint-Julien-en-Genevois, Neydens, Divonne, Thoiry).
Ils viennent chercher en premier les produits aux prix les plus intéressants (poissons, crustacés, charcuterie et viandes pour 60 millions d’euros ; vins et alcools pour 35 millions d’euros ; fromages et produits laitiers pour 35 millions). Outre le prix, ils viennent pour des produits spécifiques et la proximité.
.Pour le non-alimentaire, les résidents sui..
Histoire complète

code de nouvelles: 11345  |  Le Dauphiné libéré
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler

Nouvelles connexes

Incendie à Notre-Dame : l'allocution d'Emmanuel Macron annulée
Le Progrès
.
.
20h11 : En plus du président Emmanuel Macron, le Premier ministre Édouard Philippe se rend sur place.20h10 : Notre-Dame: Emmanuel Macron partage l’"émotion de toute une nation". Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Émotion de toute une nation. Pensée pour ...
Incendie à Notre-Dame : l'allocution d'Emmanuel Macron annulée
Le Dauphiné libéré
.
.
19h45 : En raison du terrible incendie qui ravage Notre-Dame de Paris, Emmanuel Macron annonce le report de son allocution présidentielle.Emmanuel Macron a reporté l’allocution qu’il devait faire lundi à 20 heures en raison du "'terrible incendie qui ravage No...
Après le grand débat, l’heure de vérité pour le quinquennat de Macron
Le Journal de Saône-et-Loire
.
.
Plus "rien ne sera comme avant"… C’est la promesse de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye. En écho, le président LR du Sénat Gérard Larcher reprend : "Emmanuel Macron n’aura pas de seconde chance. Les réponses ne pourront pas &ec...
Après le grand débat, l’heure de vérité pour le quinquennat de Macron
Le Dauphiné libéré
.
.
Plus "rien ne sera comme avant"… C’est la promesse de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye. En écho, le président LR du Sénat Gérard Larcher reprend : "Emmanuel Macron n’aura pas de seconde chance. Les réponses ne pourront pas &ec...

Dernières nouvelles Économie

Mécanos solidaires, une affaire qui roule
la-croix
.
.
Article publié dans Pèlerin n° 7116Au volant de sa camionnette blanche, Théo Le Cléach met le cap vers le sud de l’Orne. Le ...