×
3 12.06.2019 16:33:00 16:33

Donald Trump a fait vivre un enfer à Brigitte et Emmanuel Macron en amont du D-Day

Emmanuel Macron et Donald Trump célébraient le 6 juin dernier les 75 ans du Débarquement de Normandie. Derrière les sourires de façades et grandes poignées de main, une toute autre réalité sest invitée dans lorganisation de cet événement.

Le président américain a voulu imposer ses conditions, obligeant le couple présidentiel français à sarracher les cheveux pour trouver un consensus. Les rapports sont décidément tendus entre les présidents français et américain. La cérémonie du D-Day, pour célébrer les 75 ans du débarquement en Normandie devait être un moment de réconciliation.

Les deux chefs d’Etat et leurs compagnes, elles très complices, étaient réunis à Omaha Beach à Colleville-sur-Mer le 6 juin. Mais si les poignées de main, les mains dans le dos et les bisous (le locataire de la Maison Blanche a embrassé la première dame française en arrivant) étaient très amicaux, Donald Trump a en réalité donné du fil à retordre à Brigitte et Emmanuel Macron selon des informations du Figaro, avant de commémorer et honorer les soldats qui étaient là, ce jour de 1944.

Le cimetière américain de Colleville-sur-Mer, dans le Calvados, est au centre des crispations. Dans ce territoire cédé par la France aux Etats-Unis, Donald Trump voulait faire la loi. Tout commence avec un micro : les deux hommes devaient parler au même pupitre, or le président américain est plus grand de 13 centimètres que le chef d’Etat français.

Deux jours de négociations ont été nécessaires pour ne pas qu’Emmanuel Macron soit obligé de prendre la parole devant un pupitre trop grand, et un micro plié en deux. Comme solution, une remise de décorations entre les discours des deux hommes. Ces quelques minutes ont suffi pour changer le micro, moins long de 60 centimètres pour Emmanuel Macron et le logo “President of the United States” par celui du D-Day.

Mais le Donald Trump ne s’est pas arrêté là. Il a exigé d’arriver en hélicoptère sur les lieux. Le couple présidentiel a dû s’y plier. On imagine le supplice pour Brigitte Macron. L’ancienne professeure de français fait face à une terrible phobie des transports aériens.

Pas sûr donc que ces commémorations furent le fruit d’un apaisement dans les désaccords des deux chefs d’Etat. Un apaisement encore moins garanti depuis cette terrible nouvelle : l’arbre offert par la France aux Etats-Unis en 2018, que les deux présidents ont planté.

.....


code de nouvelles: 118279  |  Gala
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler