×
19 25.06.2019 02:31:09 02:31

Euro Espoirs : les Bleuets en demies et aux JO

Un match nul suffisait à la France et à la Roumanie pour valider un double billet : lun pour les demi-finales de cet Euro Espoirs 2019, lautre pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo. Et les deux équipes ont fait... match nul, 0-0, ce lundi soir à Cesena, en Italie.Pour les hommes de Sylvain Ripoll, cette double qualification revêt un caractère historique.

Les Bleuets, qui affronteront lEspagne jeudi soir, navaient plus disputer la demi-finale dun Euro depuis 2006. Pour les JO, il faut remonter de dix années supplémentaires : la France navait plus fréquenté la grand messe olympique depuis 1996, et un quart de finale aux Jeux dAtlanta, avec la génération Florian Maurice-Robert Pirès.

[🎞️RESUME] 🏆🌍 Euro Espoirs🇫🇷🇷🇴 Les Bleuets tiennent le nul contre la Roumanie ⚡️✅ Se qualifient pour les demi-finales🤜 Et joueront les Jeux Olympiques 2020 ! 👍▶️ https://t.co/aChG7PhzJO #FRAROU— beIN SPORTS (@beinsports_FR) 24 juin 2019 Tousart frôle le csc dans le dernier quart dheureCela valait le coup de tenir le choc face à une Roumanie impressionnante lors de ses deux premiers matchs de poule (victoires 4-1 contre la Croatie et 4-2 contre lAngleterre).

Et si le score final arrange les deux nations, lItalie, pays organisateur éliminé par ce résultat, ne pourra même pas y trouver à redire.Pendant 90 minutes, les vingt-deux acteurs se sont rendus coup pour coup, cherchant jusquau bout à engranger ce qui aurait constituer leur troisième victoire en trois matchs.

Il sen est ainsi fallu de peu que les Français ne perdent tout à la 78e minute. Sur un énième centre roumain, Tousart contrait involontairement le ballon qui sen allait frôler le poteau dun Bernardoni battu. UN COMBAT du début à la fin ! On va aller la chercher cette demi-finale de l#EuroEspoirs 👊 0-0 #FRAROU 🇫🇷🇷🇴 pic.

twitter.com/8gpH4LHPDm— Equipe de France ⭐⭐ (@equipedefrance) 24 juin 2019 Solides, les Bleuets semblent monter en puissanceAuparavant, le portier français navait pas connu de frayeurs aussi grosses, même sil avait dû intervenir avec à-propos devant Puskas (68) et sétait montré heureux de voir une tête de Nedelscu passer juste au-dessus (16e).

Les Roumains, avec leur prodige Hagi à la baguette, auront en effet dominé lessentiel de la rencontre. Mais, les Français, à limage de la charnière Konaté-Upamecano, ont fait preuve dune vrai solidité.Ils auraient même pu lemporter, à la dernière seconde, sur une frappe de Guendouzi, nouvelle preuve de lengagement quils ont mis durant toute la partie.

. En termes détat desprit, les Bleuets en ont montré beaucoup plus que lors de leurs deux premières victoires poussives (2-1 contre lAngleterre, 1-0 contre.....


code de nouvelles: 143826  |  Le Dauphiné libéré
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler