×
18 27.06.2019 11:21:16 11:21

Le duel Trump-Xi Jinping risque de monopoliser le G20

Le président chinois Xi Jinping est arrivé jeudi à Osaka, à la veille dun G20 de toutes les divisions, dont il partagera la vedette avec un Donald Trump décidé à en découdre sur tous les fronts. La rencontre des deux hommes, prévue samedi, sannonce comme le grand moment dun sommet tumultueux, entre différends commerciaux, accrochages autour de lIran et frictions sur le climat.

Les chefs dÉtat et de gouvernement des vingt premières économies mondiales, comptant pour 85 % environ de la richesse annuelle globale, se retrouvent vendredi et samedi dans cette ville de près de trois millions dhabitants, deuxième poumon économique du Japon.Lire aussi G20 : discussion annoncée entre Trump et Xi à propos de Hong KongAu-delà du programme officiel et de la rédaction dun communiqué commun, «  particulièrement difficile cette année  » à en croire une source allemande, ce sont les rencontres bilatérales, et en particulier celles prévues par le président américain, qui donneront le ton de ce G20.

En jeu, dans celle de Xi Jinping et de Donald Trump, la guerre commerciale et technologique que se livrent les deux pays. Les États-Unis menacent dimposer des droits de douane punitifs sur la totalité de leurs importations de Chine. Le locataire de la Maison-Blanche aborde la rencontre avec son habituel ton bravache : «  Léconomie de la Chine seffondre, ils veulent un accord  », a-t-il affirmé dans un entretien mercredi avec la chaîne Fox Business News.

Rien nest jamais sûr avec le milliardaire républicain, et encore moins depuis quil est parti, plus remonté que jamais, en campagne pour sa réélection. Cependant, la majorité des experts tablent sur une trêve sino-américaine.Tous les pays du monde profitent énormément des États-UnisDavid Dollar, du centre de réflexion Brookings Institution, croit possible un «  mini-accord  », les États-Unis temporisant sur les taxes et peut-être lâchant du lest à propos du géant technologique chinois Huawei, leur bête noire.

Et Pékin reprenant ses achats auprès des agriculteurs américains en signe de bonne volonté. Soit un répit de quelques mois «  qui pourrait finir en déception parce que les deux parties semblent bien éloignées lune de lautre  », avertit-il néanmoins. Naoyuki Yoshino, patron de lAsian Development Bank Institute (ADBI), espère, lui, que les deux présidents «  apaiseront les peurs  » de marchés financiers particulièrement fébriles, sur fond dessoufflement de la croissance mondiale.

Au-delà de la Chine, Donald Trump semble décidé à népargner aucun de ses interlocuteurs du G20 ou presque, à en juger par ses récentes et fracassantes déclarations.Lire aussi Philippe Labro - « Rien nest joué pour Trump »Depuis son avion Air Force One, il sen est par exemple pris jeudi aux taxes douanières «  inacceptables  » imposées selon lui par lInde.

. Voilà le Premier ministre indien Narendra Modi, avec qui il a prévu une rencontre bilatérale à Osaka, prévenu. Donald Trump a aussi qualifié mercredi lAllemagne de «  partenaire défaillant  ».....


code de nouvelles: 150295  |  Le Point
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler