×
5 30.06.2019 19:48:54 19:48

Alice Guy ou les femmes réalisatrices oubliées des palmarès français

Temps de lecture: 5 min «Aussi longtemps quune femme reste à ce quils appellent sa place, elle ne subit aucune vexation. Mais quelle assume les prérogatives généralement accordées à ses frères, on la regarde aussitôt de travers», déclarait Alice Guy à la fin du XIXe siècle.

Au XXIe siècle, ce constat dans lindustrie du cinéma reste toujours pertinent.«Alice Guy était une réalisatrice exceptionnelle, dune sensibilité rare, au regard incroyablement poétique et à linstinct formidable. Elle a écrit, dirigé et produit plus de mille films.

Pourtant, elle a été oubliée par lindustrie quelle a contribué à créer.» Ces mots forts sont ceux de Martin Scorsese en 2011 lors de la remise du prix Lifetime Achievement Award honorant lensemble de la carrière dAlice Guy.À LIRE AUSSI Les 50 meilleurs films réalisés par des femmes au XXIe siècleNulle nest prophète en son paysQuel paradoxe de voir la première réalisatrice de films de fiction de lhistoire du cinéma plus célèbre aux États-Unis que dans son propre pays.

En 2018, le Festival de Cannes lui rend hommage avec la diffusion du documentaire Be Natural: The Untold Story of Alice Guy-Blaché [Être naturelle: lhistoire indédite dAlice Guy-Blaché] réalisé par Pamela B. Green et produit par Robert Redford et Jodie Foster.

Un documentaire qui ne connaîtra vraisemblablement pas de sortie en salle en France, faute de trouver un distributeur, malgré la réapparition récente du nom dAlice Guy dans la presse française.Dans les années 1950, la réalisatrice reçoit pourtant certains honneurs.

En 1954, Louis Gaumont, le fils de Léon, lui rend un premier hommage. En 1955, elle reçoit même la Légion dhonneur. Deux ans plus tard, Henri Langlois lui consacre une rétrospective à la Cinémathèque française.Dans les années 1980, Caroline Huppert réalise un téléfilm, Elle voulait faire du cinéma (1983).

Emmanuelle Gaume lui consacre un roman en 2014, Alice Guy, la première femme cinéaste de lhistoire, puis un court-métrage (Elle sappelle Alice Guy) lannée suivante.Deuxième édition du prix Alice GuyLe 1er mars 2018, Véronique Le Bris, journaliste et autrice de 50 femmes de cinéma lance, avec la complicité de lAgence CLE dirigée par Hélène Mazzella, le prix Alice Guy, qui récompense une réalisatrice française et francophone.

. Le @PrixAliceGuy 2019 a été remis à Catherine Corsini pour Un amour impossible... sous loeil bienveillant dAlice.....


code de nouvelles: 162778  |  slate.fr
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler

Nouvelles les plus vues

Dernières nouvelles photos