×
16 22.04.2019 11:37:16 11:37

Pâques sanglantes au Sri Lanka: au moins 207 morts dans des attentats

Le Sri Lanka a connu un sanglant dimanche de Pâques avec une vague coordonnée dattentats contre des hôtels de luxe et des églises remplies, qui ont tué au moins 207 personnes, dont plusieurs dizaines détrangers, et soulevé un émoi mondial.Aucun groupe na revendiqué ces attaques, mais les autorités ont annoncé larrestation au total de treize hommes appartenant au même groupe radical.

La police a annoncé lundi quune bombe artisanale avait été trouvée tard dimanche sur une route menant vers le principal terminal de laéroport de Colombo et quelle avait été désamorcée avec succès par les forces aériennes sri-lankaises. Laéroport reste ouvert sous haute sécurité suite aux attentats.Le capitaine Gihan Seneviratne, porte-parole des forces aériennes, a déclaré quil soupçonnait que lengin explosif avait été fabriqué localement.

Dimanche, en quelques heures, des bombes ont semé mort et désolation dans quatre hôtels et trois églises, en pleine messe de Pâques, en plusieurs endroits de lîle dAsie du Sud, qui navait pas connu un tel déchaînement de violence depuis la fin de la guerre civile il y a dix ans.Cétait un torrent de sang, a témoigné N.

A. Sumanapala, un commerçant voisin de léglise Saint-Antoine de la capitale Colombo, frappée dans la matinée. Je me suis précipité à lintérieur pour aider. Le curé est sorti, couvert de sang.Six explosions très rapprochées sont survenues dans la matinée, et deux plusieurs heures après, sur cette île prisée des touristes étrangers pour ses plages idylliques et sa nature verdoyante, faisant aussi plus de 450 blessés.

Au moins deux des déflagrations sont le fait de kamikazes, selon des témoins.En annonçant larrestation dun premier groupe de huit suspects, le Premier ministre Ranil Wickremesinghe a déclaré à la télévision: Jusquici les noms que nous avons sont locaux mais les enquêteurs cherchent à savoir sils ont déventuels liens avec létranger.

Il a par ailleurs reconnu quil y avait des informations, qui doivent faire lobjet dune enquête, sur des risques dattaques.Le chef de la police nationale, Pujuth Jayasundara, avait émis une alerte il y a dix jours, sur la foi dinformations dune agence de renseignement étrangère avertissant quun mouvement islamiste, le NTJ, projetait des attentats suicide contre des églises importantes et lambassade dInde à Colombo.

Le NTJ (National Thowheeth Jamaath) sétait fait connaître lan passé en lien avec des actes de vandalisme commis contre des statues bouddhiques.En réponse aux attaques, le Sri Lanka a décrété un couvre-feu et le blocage temporaire des réseaux sociaux pour empêcher la diffusion dinformations incorrectes et fausses.

Le Premier ministre a appelé la population à lunité et promis déradiquer cette menace pour de bon.Gabriel, un chrétien sri-lankais dune trentaine dannées, a eu son frère blessé dans lattaque de léglise Saint-Sébastien de Negombo, à une trentaine de kilomètres au nord de la capitale et surnommée la petite Rome pour ses nombreuses églises.

.Nous.....


code de nouvelles: 17182  |  France Soir
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler