×
26 08.07.2019 05:02:38 05:02

Féminicides : après la mobilisation à Paris, Marlène Schiappa promet un « Grenelle des violences conjugales »



Mobilisation contre les violences conjugales à Paris, le 6 juillet. MARTIN BUREAU / AFP Le gouvernement lancera en septembre à Matignon un « Grenelle des violences conjugales » afin d’enrayer le phénomène des féminicides, annonce Marlène Schiappa dans un entretien au Journal du dimanche (JDD) du 7 juillet.

« Nous lançons autour du Grenelle une mobilisation nationale avec une grande consultation citoyenne et une campagne pour interpeller toute la société », ajoute la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, qui précise que « Brigitte Macron s’engagera » personnellement dans ce dossier.

Le président Emmanuel Macron a lui-même reconnu samedi soir que la République n’avait « pas su (…) protéger » les victimes de meurtres commis par des conjoints ou anciens compagnons, dans un message sur Facebook égrenant les prénoms d’une cinquantaine de femmes. « La violence qui vous a coûté la vie nous écœure, nous révolte », affirme-t-il.

Sur BFM-TV, Nicole Belloubet, la ministre de la justice, a estimé dimanche que l’Etat ne faisait « pas assez et surtout pas assez vite » face au phénomène des féminicides et a annoncé une mission d’inspection pour revenir sur les éventuelles défaillances dans les dossiers « classés des années 2015, 2016, 2017 pour voir là où nous aurions dû mieux faire », a-t-elle ajouté.

Féminicides: Nicole Belloubet a demandé une mission dinspection pour faire un retour danalyse sur des dossiers… https://t.co/Eh4Lz6l792— BFMTV (@BFMTV) Le « Grenelle contre les violences conjugales », qui sera introduit par Edouard Philippe « et réunira les ministres concernés, acteurs de terrain, services publics, associations, familles de victimes », s’ouvrira le 3 septembre, « le 3/9/19, en écho au numéro 3919 », la ligne téléphonique consacrée aux femmes victimes de violences, relève Marlène Schiappa.

Dans son interview au JDD, la secrétaire d’Etat annonce qu’elle s’adressera jeudi « à l’ensemble des préfets de France pour les mobiliser ». « Dès la semaine prochaine, je recevrai de nouveau toutes les associations financées par l’Etat pour avancer. Ce processus se conclura le 25 novembre, pour la Journée contre les violences envers les femmes », précise-t-elle.

A cette date, en 2017, Emmanuel Macron avait érigé l’égalité femmes-hommes en « grande cause du quinquennat ». Depuis, « le gouvernement agit sans relâche », assure Marlène Schiappa face aux critiques, citant le lancement d’une plate-forme de signalement, le « recrutement de 73 psychologues dans les commissariats », l’augmentation des moyens du 3919 « pour donner un objectif de réponse à 100 % » des appels.

. « Et l’inspection générale de la justice a été saisie le 21 juin » pour enquêter sur d’éventuels dysfonctionnements, rappelle-t-elle. Le Grenelle doit permettre de « construire des mesures encore plus efficaces, au plus près du terrain ». Pour autant, « il ne suffit pas de.....


code de nouvelles: 179858  |  lemonde
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler