×
5 11.07.2019 18:38:12 18:38

Canet Roussillon FC : Christian Mattiello de retour à la maison

Remercié inélégamment par Nîmes (L1), le Catalan rebondit à la formation, à Canet (National 3). Cette semaine, Christian Mattiello peut ouvrir ses lèvres en grand pour gober chaque gouttelette de bonheur. En effet, les jolies fortunes se sont succédé ces derniers temps.

Il célébrait ses 18 ans de mariage au Clos de Paulilles, quand Gina, sa fille, décrochait son bac avec mention "très bien" et validait son admission à l’école du Louvre de Paris. Du coup, l’ancien gardien de but de 57 ans sillonnait les rues parisiennes mercredi encore à la recherche d’un logement pour la future archéologue.

Et puis, comme les planètes semblent alignées, Canet, a flairé le bon coup en rapatriant ce technicien lesté de compétences reconnues de tous, lui qui fut récemment salement remercié par le président de Nîmes Olympique alors que, quatre années durant, sous sa direction, le centre de formation avait développé de jolis bourgeons (1) et surtout amorcé une sacrée grimpette dans la hiérarchie nationale.

"C’est comme ça. C’est le milieu du foot. Personne n’a trop compris au sein du club. Pas même l’entraîneur des professionnels Bernard Blaquart, ni le directeur sportif Laurent Boissier. Alors oui, il y a de la déception mais il faut rebondir". Et le rebond, il se fera du côté de Saint-Michel où les présidents Stéphane Figueroa et Laurent Montserrat ont souhaité lui confier la responsabilité de toute la politique de la formation du club.

Mais l’ancien coach adjoint de Strasbourg, Metz, Lorient, Guingamp, Grenoble… ne débarque pas en terre inconnue. Ce n’est plus le même clubIci, il connaît en partie la faune et la flore. Il y a huit ans, avant de partir à Châteauroux, Orléans, Mende et Nîmes, il avait dirigé l’équipe du Perpignan-Canet FC alors en Division Honneur.

"Ce n’est plus du tout le même club. On sent qu’il y a des moyens désormais. Les dirigeants ont une vraie vision, un vrai projet et ils mettent le paquet pour que Canet aille voir plus haut. Ils se soucient de la vitrine, la National 3 de William Prunier, mais aussi de l’arrière-boutique.

C’est lié. Et la mission qu’ils m’ont confiée, à savoir faire progresser les jeunes U15, U17 et U19 est très excitante. On va essayer d’harmoniser tout ça, retrouver une forme d’identité catalane. Pour que dans quelques années, des joueurs issus de club évoluent en équipe première.

Castelnau le Cres, Lattes, Béziers ont bien avancé ces derniers temps. Nous sommes en capacité de revenir à hauteur. C’est la philosophie en tout cas prônée par les dirigeants. Mais cela ne se fera pas du jour au lendemain. Les premiers fruits écloront d’ici quelques années. Quoi qu’il en soit, c’est une sacrée joie de revenir dans le département.

. D’ailleurs, quand j’ai.....


code de nouvelles: 191383  |  L'Indépendant
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler