×
3 12.07.2019 02:59:58 02:59

Donald Trump : pourquoi il n'a plus le droit de bloquer ses opposants sur Twitter

Tous les utilisateurs doivent pouvoir avoir accès aux tweets de Donald Trump. Cest ce qua assuré mardi 9 juillet une Cour dappel qui estime que le blocage de comptes dopposants constitue une atteinte à la Constitution américaine, notamment son premier amendement, qui protège la liberté dexpression. Discrimination dopinion, cest le terme employé par la première décision, prise en 2018, confirmée par la Cour dappel.

Critiques ou élogieux, tous les Américains doivent pouvoir réagir aux tweets présidentiels, en les commentant. Il en va de la liberté dexpression, valeur cardinale aux États-Unis. Dans la décision, le collège de trois magistrats considère que le compte du Président des États-Unis, suivi par 61,8 millions dabonnés est un espace public lié à des fonctions officielles.

À lire aussi
Perché États-Unis : 300.000 personnes veulent prouver l'existence d'extraterrestres en forçant la zone 51 Féru du réseau social, Donald Trump lutilise plusieurs fois par jour, que ce soit pour commenter lactualité, annoncer une décision, ou sen prendre à dautres dirigeants politiques.

Dernier épisode en date, ses critiques à légard de lambassadeur du Royaume-Unis, qui a dû démissionner mercredi 10 juillet. I have been very critical about the way the U.K. and Prime Minister Theresa May handled Brexit. What a mess she and her representatives have created. I told her how it should be done, but she decided to go another way.

I do not know the Ambassador, but he is not liked or well....— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 8 juillet 2019Quand il bloque un compte, cest le Président ou bien lutilisateur qui sexprime ? Les magistrats considèrent que les preuves de la nature officielle du compte sont accablantes, écrivent-ils dans leur décision.

Nous considérons également quune fois que le président a choisi une plateforme et a ouvert cet espace interactif à des millions dutilisateurs et de participants, il ne peut exclure spécifiquement ceux avec lesquels il nest pas daccord. La défense du président a annoncé explorer les recours possibles.

La Cour suprême pourrait être saisie en appel. Donald Trump na pas commenté cette décision sur le réseau social. La rédaction vous recommande Une lettre dAmérique : le mur de Donald Trump, ou le mythe de la frontière Une lettre dAmérique : Stonewall, emblème de la marche des fiertés Une lettre dAmérique : le show, lune des clés de la victoire de Trump VIDÉO - Cette technique pour éplucher une gousse dail enflamme Twitter Etats-Unis : à 70 ans, elle fabriquait du poison dans sa maison de retraite Lire la suite .

..


code de nouvelles: 192069  |  rtl.fr
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler