×
25 12.07.2019 18:17:20 18:17

Véga : premier échec en vol du lanceur d'Arianespace

Vega, le lanceur le plus fiable et le plus polyvalent au monde dans sa catégorie, a perdu de sa superbe. Dans la nuit du 10 au 11 juillet, le lanceur léger dArianespace a explosé environ deux minutes après son lancement, entraînant la perte du satellite quil transportait.

Arianespace et lESA ont mis en place une Commission denquête indépendante. Vous aimez nos Actualités ?Inscrivez-vous à la lettre dinformation La quotidienne pour recevoir nos toutes dernières Actualités une fois par jour.Après cinq jours de report, provoqué par des vents violents au-dessus du Centre spatial guyanais, la mission VV15 du lanceur Vega a finalement été autorisée à décoller dans la nuit du 10 au 11 juillet.

Ce vol était le sixième lancement de lannée pour Arianespace et le quinzième avec le lanceur Vega depuis le début de son exploitation au Centre spatial guyanais (CSG) en 2012.Vega, le plus petit lanceur de la gamme dArianespace, devait placer sur une orbite héliosynchrone, à 611 kilomètres daltitude, le satellite de reconnaissance optique Falcon Eye 1, construit par Airbus Defence and Space (maître dœuvre) et Thales Alenia Space, pour le compte de lArmée des Émirats arabes unis.

Pour ce vol, la performance demandée au lanceur était de 1.279 kilogrammes, dont 1.197 kilogrammes correspondant à la masse au décollage de Falcon Eye 1.Le saviez-vous ?Selon Avio, maître dœuvre de Vega, pour la première fois, un nouveau lanceur a eu ses douze premiers lancements sans aucun problème ni anomalie.

PublicitéLe moteur du deuxième étage dores et déjà mis en causeMais, après un peu plus de deux minutes de vol, au moment de lallumage du deuxième étage à propergol solide Zephiro 23, une « anomalie » est apparue sur le lanceur, entraînant la fin prématurée de la mission, cest-à-dire la perte du lanceur et de sa charge utile.

LAgence spatiale européenne (ESA) et Arianespace ont immédiatement décidé de mandater une Commission denquête indépendante. Elle a pour missions danalyser les raisons de cet échec et de définir les mesures nécessaires à mettre en œuvre pour un retour en vol de Vega dans toutes les conditions de sécurité requises.

Jean-Yves Le Gall, le président du Cnes, a rappelé dans un communiqué : « Cet échec de Vega nous rappelle une fois encore que nous faisons un métier difficile, où la frontière entre le succès et léchec est extrêmement ténue.

. »Cétait le quinzième vol du lanceur léger européen, mis en service en février 2012, qui avait jusquà.....


code de nouvelles: 193932  |  futura-sciences
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler

Nouvelles les plus vues

Dernières nouvelles photos