×
4 18.07.2019 00:12:11 00:12

EssilorLuxottica envisage de racheter le néerlandais GrandVision

EssilorLuxottica pourrait mettre la main sur de nouvelles enseignes d’optique. Le groupe franco-italien, géant mondial des verres et des montures, étudie la possibilité de racheter 76,72% des parts du néerlandais GrandVision, propriétaire en France de GrandOptical, de Générale d’Optique et de Solaris.

» LIRE AUSSI - EssilorLuxottica: le plus dur reste à faire L’information, qui avait été révélée par l’agence Bloomberg, a été confirmée par l’actionnaire majoritaire du distributeur d’optique néerlandais, HAL Holding NV. Mercredi soir, EssilorLuxottica a également confirmé dans un communiqué «mener des discussions», en précisant toutefois, et ce à l’instar de HAL, qu’il n’était «pas certain qu’elles aboutissent à un accord».

La somme de 7,1 milliards d’euros évoquée La valeur de GrandVision est estimée à 5,9 milliards d’euros par Bloomberg. Dans son communiqué, EssilorLuxottica a par ailleurs précisé que «le prix d’acquisition discuté de façon indicative entre les parties s’élève à 28 euros par action». Ce prix valorisant ainsi le néerlandais à 7,1 milliards d’euros, soit une prime de 22,3% par rapport à son cours de clôture de 22,90 euros mercredi.

En achetant GrandVision, EssilorLuxottica consoliderait sa maîtrise de l’aval, à savoir la distribution de lunettes: il mettrait la main sur plus de 7.000 magasins dans plus de 40 pays. Il ne s’agit pas d’un nouveau métier pour EssilorLuxottica. Sous l’égide de son fondateur, Leonardo Del Vecchio, Luxottica s’est construit en intégrant à la fois la fabrication des montures et leur distribution.

Ce coup de génie lui a permis de prendre une longueur d’avance sur ses concurrents et de s’imposer comme le leader mondial. Il a ainsi racheté les chaînes Cole National, LensCrafters et Sunglass Hut. Il a également commencé à développer sous la marque Ray Ban un réseau de boutiques.Désaccords sur la gouvernanceLe français Essilor, leader mondial des verres ophtalmiques, et l’italien Luxottica, numéro un des montures de marques prestigieuses (Prada, Chanel, Ray-Ban.

..), ont fusionné le 1er octobre 2018. Ils ont donné naissance à un poids lourd de l’optique qui réalise 16 milliards d’euros de chiffre d’affaires et pèse 50 milliards de capitalisation boursière. La tenue de discussions entre EssilorLuxottica et HAL Holding sont-ils le signe d’un éventuel apaisement au sein du groupe franco-italien? Depuis l’annonce de la création du nouveau groupe, les deux camps, français et italien, sont en conflit concernant la gouvernance.

En mai, à la veille de l’assemblée générale d’EssilorLuxottica, un compromis avait été trouvé pour mettre fin à cette dispute, sans toutefois dissiper tous les doutes. Le groupe doit notamment trouver un directeur général dans les délais prévus par les accords de fusion, d’ici fin 2020, ce qui sera «vraiment difficile», avait confié en mai Leonardo Del Vecchio, PDG et premier actionnaire du groupe à hauteur de 32% du capital.

. L’éventuelle avancée du processus de recrutement sera peut-être.....


code de nouvelles: 203716  |  lefigaro
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler