×
3 14.08.2019 12:29:10 12:29

Hong Kong: Retour au calme à l'aéroport après deux jours de mobilisation


Après des heurts entre policiers et manifestants, la situation s'est calmée à l'aéroport de Hong Kong, théâtre de la contestation contre le gouvernement. — Philip FONG / AFP Le hub international a retrouvé son calme.

Après deux jours de rassemblement et de violents affrontements entre policiers et manifestants, la veille, les manifestants pro-démocratie ont quitté l’aéroport international de Hong Kong, ce mercredi.Le rassemblement a pris une tournure violente, ce mardi, après une série d’affrontements au cours desquels un policier a même dégainé son arme à feu pour repousser des manifestants qui l’attaquaient tandis que d’autres ont tiré du gaz poivre.

« L’aéroport est notre dernière monnaie d’échange »Les rassemblements pro-démocratie ont paralysé lundi et mardi l’aéroport international, le huitième plus fréquenté au monde (74 millions de passagers en 2018), accentuant encore davantage la crise la plus aiguë qu’aient traversée les autorités chinoises depuis la rétrocession de Hong Kong en 1997.

Mercredi matin, le site Internet de l’aéroport affichait des dizaines de vols partis durant la nuit et annonçait des centaines d’autres au départ tout au long de la journée, mais beaucoup sont retardés. Selon un journaliste de l’AFP, dans le hall des départs, les comptoirs d’enregistrement fonctionnaient normalement et il ne restait qu’une poignée de manifestants, dont la plupart dormaient.

« L’aéroport est notre dernière monnaie d’échange », a déclaré l’un d’entre eux mercredi matin. On ignorait cependant si les manifestants envisageaient de revenir occuper l’aéroport plus tard mercredi. Michael, un touriste de 25 ans originaire de Dubaï, s’est rendu à l’aéroport mercredi avec plus de 12 heures d’avance sur son vol de retour afin d’éviter d’éventuelles manifestations plus tard dans la journée.

« J’ai l’impression qu’ils (les manifestants) se battent vraiment pour ma liberté, alors mon cœur est avec eux d’une certaine manière », a-t-il déclaré. Il a toutefois estimé qu’ils se trompaient de cibles en pénalisant les passagers qui « n’ont rien à voir avec ce qui se passe, ce sont surtout des touristes ».

Vers une intervention chinoise ?Le mouvement pro-démocratie, qui a vu des millions de personnes descendre dans les rues de Hong Kong, est parti début juin du rejet d’un projet de loi hongkongais qui entendait autoriser les extraditions vers ​la Chine Le mouvement a depuis considérablement élargi ses revendications pour dénoncer le recul des libertés et les ingérences de la Chine.

Mardi, tandis que des dizaines de milliers de passagers ont été pénalisés par cette nouvelle action contestataire, la Chine a accentué la menace d’une intervention, au travers de vidéos diffusées par ses médias officiels montrant des forces se massant à la frontière de la région semi-autonome.En soirée, des policiers ont fait usage de gaz poivre, alors qu’ils.

.....


code de nouvelles: 239915  |  20 minutes
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler