×
15 27.08.2019 19:11:49 19:11

Âge de départ à la retraite : Macron change son fusil d'épaule

Cest un changement de pied qua opéré mardi Emmanuel Macron sur la réforme des retraites dont le projet de loi devrait être présenté à la fin de lannée ou au début 2020. Dans son interview post-G7 dans le journal télévisé de France 2, le président a critiqué linstauration dun âge pivot à 64 ans en deçà duquel serait appliquée une décote de 5 % par an sur les points dans le futur régime universel de retraites.

Le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, avait pourtant préconisé, dans son rapport dévoilé début juillet, linstauration dune telle borne dâge à côté dun âge minimal de départ qui reste fixé à 62 ans.Lire aussi Réforme des retraites : les annonces de Jean-Paul Delevoye« Je préfère quon trouve un accord sur la durée de cotisation », a expliqué le chef de lÉtat, afin que ceux qui ont commencé à travailler tôt puissent partir avant 64 ans en retraite.

Dans la version du haut-commissaire, ce départ plus précoce aurait été rendu possible pour certains grâce à un dispositif spécifique pour les « carrières longues » et la transposition du décompte de la pénibilité des métiers déjà existant pour les salariés du privé.Lire aussi Réforme des retraites : cet âge déquilibre programmé pour augmenterEn indiquant sa préférence pour une solution alternative moins favorable aux cadres, mais plus à ceux qui ont commencé à travailler tôt, le président essaye en réalité de garantir le soutien à sa réforme de la CFDT, syndicat par principe favorable à une bascule vers un régime universel par points.

Son secrétaire général, Laurent Berger, avait en effet fait comprendre quil naccepterait pas lintroduction dun âge pivot dans le futur régime censé pouvoir garantir, en théorie du moins, une certaine liberté de lâge de départ à chacun : plus un individu part tôt, moins il cumule de points et plus sa retraite est faible, ce qui permet de ne pas déséquilibrer financièrement le régime.

Mais, face à la crainte que certains narbitrent, à la fin de leur carrière, pour un départ précoce à la retraite, au risque de toucher ensuite une retraite trop faible, lexécutif et Jean-Paul Delevoye – dans son rapport – avaient opté pour la solution de lâge pivot, appelé « taux plein ». « Ce taux plein pourrait soit être fonction de la durée travaillée comme aujourdhui (référence individuelle), soit identique pour tous (référence collective).

Le rapport propose de retenir la seconde option, à savoir un âge de taux plein identique pour tous, car, pour le haut-commissaire, cette option est la seule réellement compatible avec les objectifs du système universel. » Lire aussi Nouveau système de retraite : les réponses aux questions que vous vous posezDes solutions alternativesCest que la référence à une durée de cotisation minimale pour chaque assuré nest pas vraiment dans lesprit dun régime par points, fondé sur laccumulation de points tout au long de la carrière, et non plus sur une durée de cotisation, comme dans le système actuel.

. Réintroduire une durée de cotisation.....


code de nouvelles: 257492  |  Le Point
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler