×
20 27.08.2019 22:59:48 22:59

Réforme des retraites : cinq questions sur la durée de cotisation privilégiée par Emmanuel Macron

Lannonce a surpris. Emmanuel Macron a exprimé, lundi 26 août, dans le JT de 20 heures de France 2, sa préférence pour un calcul des droits à la retraite lié à la durée de cotisation plutôt quà lâge de départ, dans le projet de refonte du système des retraites, qui vise à instaurer un régime universel par points en 2025.

Pourtant, le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, qui a rendu ses préconisations mi-juillet, a préconisé jusquà présent un taux plein à lâge pivot de 64 ans. Pour comprendre le choix du chef de lEtat et ses conséquences, franceinfo répond à cinq questions sur le sujet.1Age pivot ou durée de cotisation : quelle est la différence ?Dans son rapport préparatoire à la réforme des retraites, dévoilé le 18 juillet, Jean-Paul Delevoye défend un âge déquilibre à 64 ans tout en maintenant lâge légal de départ à la retraite à 62 ans.

Avec ce système, une décote de 5% par an sappliquerait pour ceux qui choisiraient de partir avant 64 ans. Ceux qui partiraient après 64 ans bénéficieraient, eux, dune surcote équivalente. Jean-Paul Delevoye estime avoir privilégié une solution à la fois socialement juste, pour laisser à chacun le choix du moment du départ à la retraite, et budgétairement et financièrement solide, en vue dun retour du système à léquilibre en 2025.

En revanche, avec un système de retraites organisé sur la base dune durée de cotisation, personne ne part à la retraite au même âge : le départ ne dépend pas de lâge, mais du nombre de trimestres cotisés. Actuellement, la durée de cotisation minimum (sous peine de décote) est de 41,5 annuités. Elle doit sallonger progressivement, pour atteindre 43 ans en 2035.

Toutefois, elle devait disparaître dans le système à points tel qu’envisagé par le gouvernement. Finalement, Emmanuel Macron juge ce système plus juste. Je préfère quon trouve un accord sur la durée de cotisation plutôt que sur lâge. Parce que si vous avez un accord sur la durée de cotisation, quand vous rentrez tard dans la vie professionnelle, vous finissez plus tard (…).

Quand vous commencez tôt, (…) vous partez plus tôt, a-t-il plaidé lundi soir sur France 2.2Pourquoi Emmanuel Macron a-t-il fait cette annonce surprise ?Le chef de lEtat a clairement choisi la voie de lapaisement plutôt que le risque de la contradiction. De fait, au-delà des consultations avec syndicats et patronat que le Premier ministre entamera les 5 et 6 septembre, le gouvernement prévoit de sonder les grands élus et de recueillir lavis des Français via une concertation citoyenne.

Je veux que cette réforme incarne un changement de méthode, a affirmé Emmanuel Macron lundi soir.Lobjectif est déviter un embrasement social en cette rentrée, alors que des manifestations contre cette réforme sont déjà annoncées, analyse Guillaume Daret mardi depuis lElysée. Le chef de lEtat veut convaincre les Français dune chose : la méthode du gouvernement aurait changé.

. Terminées les réformes imposées par le haut. Désormais, place à la concertation.Il faut prendre.....


code de nouvelles: 257922  |  Franceinfo
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler