×
2 12.09.2019 10:59:28 10:59

"L’USAP est à notre niveau"

Avant Carcassonne / USAP vendredi soir (20 h 45), l’USC pourra compter sur son demi de mêlée australien Josh Valentine. Cacher ses ambitions ? Pas le genre de Josh Valentine, demi de mêlée d’expérience de l’US Carcassonne (36 ans). À la veille de la réception de l’USAP, l’international australien assume les ambitions de l’USC.

Blessé en fin d’exercice, n’avez-vous pas le sentiment de faire un retour au premier plan cette saison ? Vous savez, je déteste manquer des matches de rugby. L’an dernier sur la même période, les trois N. 9 étaient indisponibles. Et notre dix, "Tatane" Lescalmel a été contraint de jouer à la mêlée contre Oyonnax à Domec.

Quand je joue 60 ou 80 minutes par week-end, j’ai le sentiment d’être en forme. C’est bien d’enchaîner le maximum de temps de jeu.Comment jugez-vous la qualité de l’effectif carcassonnais cette saison ?Il est indéniable que cette année nous avons beaucoup plus de profondeur dans notre effectif, mais aussi beaucoup plus de qualité.

Malgré les changements qui peuvent intervenir en cours de rencontre, nous gardons le même niveau. C’est pour cette raison que nos ambitions de Top 6 restent légitimes."Pour moi, c’est un match comme un autre qu’il faut gagner"Aux trois-quarts d’un premier bloc monstrueux, quel est votre avis sur les prestations de votre formation ?Toute l’équipe avait le même objectif : gagner tous les matches à la maison.

Hélas, nous avons déjà perdu contre Grenoble. Notre objectif de trois victoires sur quatre matches n’est donc plus réalisable. Mais nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes. Nous commettons trop de fautes. Nous encaissons deux essais après deux turn-overs sur deux jeux au pied face aux Isérois.

Idem à Mont-de-Marsan où nos erreurs donnent la solution aux Landais de marquer des essais trop facilement. Compte tenu de notre niveau cette saison, notre bilan est donc moyen.Après la réception de Grenoble, celle de Perpignan n’est-elle pas un deuxième très gros test pour l’USC ?C’est clair, même si je sens le niveau de cette Pro D2 très homogène.

Il n’y a qu’à voir le nombre de victoires à l’extérieur au terme de trois journées.Quel est votre avis sur l’USAP ?C’est une équipe qui aime porter le ballon, qui est très frontale, et dans laquelle il y a beaucoup d’expérience. Mais j’ai le sentiment qu’actuellement, dans ce premier bloc, nous avons le même niveau.

Il y a très peu de différence en ce moment.Il est coutume de dire qu’un derby ne se joue pas, mais se gagne. Ça sous-entend aussi pas mal de pression, non ?Même si c’est un peu différent pour les joueurs français, pour moi, c’est un match comme un autre qu’il faut gagner. Le rugby professionnel et les nombreuses mutations de joueurs chaque saison ont atténué, voire fait disparaître cette notion.

. Maintenant, il est certain qu’il y a toujours un peu plus de pression à la maison quand tu joues contre.....


code de nouvelles: 281785  |  L'Indépendant
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler