×
3 12.09.2019 11:01:15 11:01

Basket : l'exploit des Bleus dans le panthéon du sport français

Dès le coup de sifflet final, mercredi à Dongguan, les basketteurs français en avaient conscience : en battant les États-Unis (89-79), invaincus depuis 13 ans et contre qui ils navaient jamais gagné, les Bleus ont écrit lune des plus belles pages de lhistoire du sport français.

Dans ce gotha tricolore, seuls trois exploits semblent pouvoir côtoyer le leur. À commencer par celui de léquipe de France de foot, championne du monde 1998.

Photo Rabih MOGHRABI / AFP Saint-Denis-1998 : le plus historiqueEt 1! Et 2! Et 3-0! Le 12 juillet 1998 reste la date la plus marquante du sport français, le premier sacre des footballeurs d’Aimé Jacquet au Stade de France à Saint-Denis, et une déferlante populaire sur les Champs-Élysées qui a suivi.

Dans leur» Coupe du monde, les Bleus emmenés par Didier Deschamps n’arrivent pas avec la faveur des pronostics, décriés dans la presse après des matches amicaux peu convaincants au printemps.Attendus par tout un peuple, les Français franchissent toutefois les étapes les unes après les autres, la dernière avant la finale contre la Croatie sur un doublé de Lilian Thuram (2-1).

Dans une finale rêvée face aux Brésiliens, champions du monde en titre, les deux coups de tête de Zinedine Zidane et la chevauchée fantastique d’Emmanuel Petit font basculer léquipe de France dans la légende.

Photo Olivier MORIN / AFP Twickenham-1999 : le plus renversantEn 1999, le grandissime favori de la Coupe du monde de rugby, c’est la Nouvelle-Zélande, battue quatre ans plus tôt en finale par l’Afrique du Sud et qui dispose dans ses rangs l’impressionnant Jonah Lomu, inarrêtable une fois lancé ballon en main.

En demi-finale, la France se dresse sur le passage des All Blacks. Quelques semaines plus tôt, le XV français avait été broyé 54 à 7 lors de sa tournée dans l’hémisphère sud.Si l’entame de la rencontre tourne à l’avantage des coéquipiers de Fabien Galthié (10-6), les Néo-Zélandais rétablissent l’ordre des choses très vite et s’échappent au score avec 14 points d’avance sur le deuxième essai de Lomu (24-10).

Mais les Français s’accrochent et inversent progressivement la tendance, sur des courses folles de Christophe Dominici sur 50 mètres ou de Philippe Bernat-Salles sur plus de 80 mètres, et des coups de pieds du métronome Christophe Lamaison. Au final, les joueurs de Jean-Claude Skrela s’imposent 43 à 31.

.Huit ans plus tard, c’est dans ce même Millenium Stadium que.....


code de nouvelles: 281786  |  JSL
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler