×
9 12.09.2019 11:07:41 11:07

La problématique de la mesure (et comparaison) des parts de marché des moteurs de recherche


Cela fait des années que lon voit publiés sur le Web des chiffres sur les supposées parts de marché (PDM) des moteurs de recherche en France, en Europe ou dans le Monde. Certains sites publient des chiffres, parfois calculés de façon totalement différente et ces statistiques sont reprises, voire comparées à lenvi, par dautres sources parfois sans aucune réflexion critique à la clé.

Ces chiffres peuvent également être repris car cela arrange bien ceux qui communiquent dessus... Il nous semblait donc intéressant de bien comprendre ce que sont ces parts de marché des moteurs de recherche et danalyser la façon dont elles pourraient (devraient ?) être calculées. Cest lobjet de cet article.

.. Comment définir les parts de marché des moteurs de recherche ?Cette question est bien sûr la base de départ de la réflexion. Que mesure-t-on ? Comment comparer de la façon la plus objective possible plusieurs moteurs, par exemple dans un pays donné (sachant que la méthodologie sera la même à léchelle dun contient ou du Monde entier) ? Rappelons quil sagit ici de comparer les PDM des moteurs de recherche, et de rien dautre !Il existe plusieurs façons de calculer ces PDM :• La première consiste à comparer le trafic de chaque site, en termes de nombre de visiteurs uniques par exemple.

Cela peut être intéressant si on se limite au strict trafic moteur et pas à ses à-côtés (autres sites ou autres contenus sur le même nom de domaine). A notre connaissance, des outils comme SimilarWeb fonctionnent ainsi, en prenant en compte non pas bien sûr le trafic réel de chaque site (qui reste en lui-même confidentiel), mais le trafic total mesuré (et anonymisé) sur un nom de domaine (en récupérant des données brutes depuis des FAI).


Top 10 des moteurs de recherche mondiaux selon SimilarWeb. Source de limage : SimilarWebCe mode de calcul peut être fiable éventuellement pour certains sites (presse média, e-commerce), même si cela reste à prouver, mais ce nest à notre avis pas le cas des moteurs de recherche. En effet, Google par exemple propose des tas de sites, dinformations et doutils, qui doivent certainement générer un trafic loin dêtre négligeable sur les noms de domaines Google.

com et Google.fr, et ce trafic ne concerne pas uniquement le moteur.Faisons à ce sujet une micro-étude rapide. Bien sûr, Google nindexe pas ses propres SERP. Donc les pages indexées sur son nom de domaine doivent correspondre à du contenu éditorial ou des outils en-dehors des résultats de recherche proprement dit.

Si on tape la requête site:google.com sur le moteur, on trouve plus de 2 milliards de pages indexées ! Pour site:google.fr, on trouve 1,4 millions de pages qui génèrent donc de façon certaine un trafic énorme en dehors du moteur lui-même. Pourtant cest le trafic global qui semble comptabilisé par SimilarWeb, donc moteur et hors moteur.

.Comparer le trafic global sur des noms de domaine uniquement fausse donc lanalyse, car on ne se réfère pas strictement au trafic moteur. Ces outils.....


code de nouvelles: 281796  |  abondance
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler