×
6 12.09.2019 11:40:53 11:40

PMA, don d’ovocytes… le projet de loi bioéthique en débat à l’Assemblée

Des débats passionnés, complexes, mais finalement plutôt apaisés… Le projet de loi bioéthique est à l’examen à l’Assemblée depuis mardi... et les discussions pourraient encore durer plusieurs jours.Mercredi soir, après des débats passionnés, la commission a validé l’article 1 qui élargit la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires.

Pourquoi c’est important ? D’un côté des débats, les députés Les Républicains (LR) se mobilisent contre ce projet de loi. Ils défendent ainsi un grand nombre d’amendements de suppression et de propositions de clause de conscience pour les médecins.

Près de 2 000 amendements ont été déposés au projet de loi de bioéthique : la moitié émane de députés LR.Du côté de la majorité, lenjeu est tout autre : il s’agit d’apparaitre soudé pour défendre ce texte face à l’opposition, alors même que des dissensions subsistent entre les marcheurs.

Dès l’ouverture mardi des discussions sur les 32 articles du projet de loi bioéthique, les députés membres de la commission spéciale de lAssemblée ont en tout cas plongé dans le vif du sujet, le premier article comprenant l’élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires.

Ce qui coince avec la PMA ?PMA sans père, menace pour l’intérêt de l’enfant, arbitraire, impasse... Au nom du principe de précaution et d’un rôle d’alerte, des élus du groupe de droite ont fait part dans les débats de leurs inquiétudes concernant la PMA étendue à toutes.

Xavier Breton, membre de l’Entente parlementaire, qui fut le fer de lance de la bataille parlementaire contre le mariage gay, a notamment jugé la levée du critère d’infertilité pour une PMA totalement irresponsable, mettant en garde contre un risque d’aller vers des bébés sur mesure.

Dans la même veine, Thibault Bazin, membre de la jeune garde du parti, a évoqué des couples tentés par la quête d’un enfant parfait grâce aux examens plus poussés d’une PMA, des inquiétudes balayées par la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

.Les élus LR ont aussi insisté sur un effet domino inéluctable vers la légalisation de la gestation pour autrui (GPA). Mais là encore Agnès Buzyn et Nicole Belloubet, ministre de la Justice, ont rappelé que l’ouverture.....


code de nouvelles: 281843  |  Le Progrès
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler