×
8 22.09.2019 07:54:53 07:54

Stéphanie Dumoulin lance sa campagne après un mandat de pause

« Il faut donner de l’importance à chacun. Je n’ai pas une vision très pyramidale de la municipalité. Notre liste s’est vraiment construite autour de cette idée. » En annonçant sa candidature à la mairie de Chauffailles, Stéphanie Dumoulin défend d’abord une méthode de travail, un état d’esprit. « Chacun doit avoir son mot à dire.

C’est l’engagement que j’ai pris auprès de mes colistiers. Ils me suivent pour ça, je n’ai pas le droit de les décevoir. C’est possible et mon tempérament le permet », lance, confiante, cette mère de famille installée à Chauffailles depuis 28 ans. « On ne veut pas arriver avec un projet tout fait » Adjointe pendant les deux premiers mandats de la maire actuelle Marie-Christine Bignon, Stéphanie Dumoulin s’est particulièrement investie dans les affaires sociales de la commune.

En tant que présidente du Centre communal d’action sociale (CCAS), « j’ai acquis une bonne connaissance des fonctions d’élus, de gestion du personnel et d’un budget. Je sais mettre en place des projets », avance-t-elle en évoquant son implication dans la création du multi-accueil de Chauffailles.« Nous aurons des préoccupations similaires à nos concurrents, comme la rénovation du centre-ville, l’embellissement de la ville, la sécurisation de certains endroits.

Ce qui fera la différence c’est notre cohésion de groupe et le renouveau apporté par notre liste, lance la candidate, clerc de notaire de profession. Les habitants ont commencé à nous faire remonter leurs idées. Le dialogue, l’écoute et la transparence, c’est le nerf de la guerre. Je pense que cela manque aujourd’hui ».

La liste « Ensemble pour Chauffailles », composée de 14 femmes et 13 hommes, dont quelques conseillers sortants, a été réunie par Stéphanie Dumoulin en un peu plus d’un an. Elle entend mener avec son équipe des réunions de quartiers pendant la campagne. « On ne veut pas arriver avec un projet tout fait.

Il va falloir de la concertation. Je ne suis pas Chauffaillonne de souche. À l’image de mes colistiers, je considère qu’un vrai Chauffaillon ne se démarque pas en nombre d’années de présence, mais en compétences et envie de s’investir. »www.ensemblepourchauffailles.frLe dialogue, l’écoute et la transparence, c’est le nerf de la guerre.

.Stéphanie Dumoulin, candidate Charlotte REBET ..


code de nouvelles: 298826  |  Le Journal de Saône-et-Loire
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler