×
13 03.10.2019 00:33:28 00:33

Trous noirs supermassifs : leur croissance conjointe avec les galaxies est mieux comprise

Depuis quelques années, la simulation Romulus permet aux astrophysiciens et cosmologistes de tenter de percer les mystères des relations complexes entre la croissance des trous noirs supermassifs et lévolution des galaxies qui les abritent.Vous aimez nos Actualités ?Inscrivez-vous à la lettre dinformation La quotidienne pour recevoir nos toutes dernières Actualités une fois par jour.

Nous savons depuis quelques décennies que les trous noirs supermassifs sont présents au cœur des grandes galaxies comme M87 ou la Voie lactée, ou, pour le moins, quil existe des astres compacts ayant des masses dun million à plusieurs milliards de masses solaires qui se comportent à bien des égards comme des trous noirs au centre de ces galaxies.

Il existe tellement dobservations à ce sujet que, depuis un bon moment également, les astrophysiciens ont mis en évidence une bonne corrélation entre la masse MT dun trou noir galactique et la masse MG de la galaxie qui lhéberge. Le rapport MG/MT est denviron 1.000.

Cette relation nest pas systématiquement vérifiée mais elle lest assez pour que déduction soit faite quil y a une relation de co-évolution entre les galaxies et les trous noirs supermassifs. Le problème est quon ne sait pas exactement laquelle, voire lesquelles car plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte.

Comment peuvent naître les trous noirs supermassifs nest encore pas très bien compris non plus. Il est certain quils ne sont pas le produit de leffondrement gravitationnel détoiles classiques initialement sur la séquence principale. Les graines des trous noirs supermassifs sont peut-être à chercher du côté des trous noirs primordiaux qui auraient pu se former pendant le Big Bang, ou alors du côté détoiles supermassives qui faisaient partie de la première génération détoiles à se former dans le gaz dépourvu initialement déléments lourds juste après le Big Bang.

Une chose est certaine, nous observons tout au cours de lévolution cosmique de lunivers observable des collisions de galaxies suivies parfois de fusions. Nous observons également, juste après ces fusions, que deux trous noirs supermassifs existent dans la galaxie produite par cette fusion et nous avons donc des raisons de penser que ces trous noirs vont finir par fusionner à leur tour.

Nous avons également remarqué lexistence de courants froids d’hydrogène et d’hélium tombant sur des galaxies, ce qui bien évidemment les alimente en gaz conduisant à la formation de nouvelles étoiles. Ces mêmes courants vont faire saccréter la matière au niveau des trous noirs supermassifs et donc les faire croître là, en.

.....


code de nouvelles: 307508  |  futura-sciences
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler