×
5 07.10.2019 05:32:27 05:32

Pourquoi donner le prix Nobel de la paix à Greta Thunberg ferait polémique

CLIMAT - En à peine un an, elle est passée de l’anonymat au rang de star internationale. Alors qu’elle traverse l’Amérique du Nord en direction de Santiago pour la prochaine COP (Conférence des parties), Greta Thunberg mobilise des millions de jeunes avec sa grève de l’école.

Un mouvement si inédit que les bookmakers parient sur la Suédoise de 16 ans comme lauréate du prix Nobel de la paix 2019. Greta Thunberg a d’ailleurs été proposée par des députés norvégiens en mars et est donc officiellement en lice.

Elle a également reçu le prix d’“ambassadrice de conscience” d’Amnesty International et le “Nobel alternatif” de l’environnement Right Livelihood, décerné par une fondation privée suédoise.Mais la liste des nommés pour le prix Nobel de la paix est longue (elle est également tenue secrète pendant 50 ans) et les prédictions sont souvent déjouées par le comité Nobel norvégien.

Greta Thunberg a-t-elle ses chances?Le précédent du Giec controverséAprès tout, Al Gore et le Giec ont conjointement reçu le prix Nobel de la paix en 2007 pour “leurs efforts pour créer et propager une meilleure connaissance du changement climatique provoqué par l’homme, et pour avoir posé les bases des mesures nécessaires pour empêcher ce changement”.

En citant régulièrement les travaux du Giec et en mobilisant des millions de personnes pour faire bouger les lignes et entamer la révolution énergétique nécessaire selon la science, Greta Thunberg semble donc tout indiquée pour le prix Nobel.

Sauf que depuis 12 ans, les choses ont quelque peu changé sur le plan scientifique. Dans le dernier rapport estimant nos chances de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, le Giec se veut mesuré sur le lien entre climat et paix. Ou plus exactement entre réchauffement climatique et conflits.

“Une étude récente a appelé à la prudence dans la relation entre conflits et changement climatique, du fait de biais de sélection”, précise le rapport. Et de citer de nombreuses études qui ont remis en question le lien direct entre température et guerre.

Des études ont donc analysé ce lien, mais celui-ci est discuté.C’est pour cela que le PRIO, un institut de recherche pour la paix d’Oslo, n’a pas retenu Greta Thunberg dans sa liste de 5 candidats possibles (un difficile exercice qui se révèle souvent faux, mais avait vu juste en 2018 avec Denis Mukwege).

. Une personnalité qui fédère.....


code de nouvelles: 313554  |  Le Huffpost
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler

Nouvelles les plus vues

Dans les nouvelles
Dernières nouvelles photos