×
8 09.10.2019 22:02:35 22:02

Extinction Rebellion : AG, yoga, désobéissance… Les « rebelles » tiennent toujours place à Paris


Dans le cadre de la mobilisation internationale de — R.LESCURIEUX / 20Minutes Mercredi matin, sur la place du Châtelet à Paris, dans une ambiance très calme, les militants dExtinction Rebellion commençaient à sortir de leurs tentes après une deuxième nuit passée sur place.

Cette occupation se déroule sous surveillance policière. Jusqu’ici tout va bien. Alors que la pluie se calme, le « village dans la ville » monté et tenu par Extinction Rebellion (XR) depuis lundi sur la place du Châtelet (1er arrondissement), s’agite doucement ce mercredi matin. Armée d’un seau et d’une brosse, Buffy*, nettoie méticuleusement un tag sur le pont au Change.

Le mot « anticapitaliste » y a été inscrit. « Peu importe ce qui a été marqué, on enlève, car il ne doit pas y avoir de dégradation », dit celle qui a passé les deux dernières nuits sur cette zone désormais neutralisée.
Blocage de la place du Châtelet et du pont au change à Paris par Extinction Rebellion, le 7 octobre 2019.

- Vincent Loison/SIPA Comme dans près de 60 villes mondiales, des « rebelles » bloquent cette semaine leur capitale en utilisant la stratégie de désobéissance civile non-violente. Après une action à Italie 2 (13e arrondissement) dans le week-end, quelques centaines de militants et sympathisants ont investi cette place en plein cœur de Paris.

Et ce, sous surveillance policière. Tandis que nombreux cars de CRS bordent le secteur et que les forces de l’ordre gèrent une circulation de fait coupée, les formations, ateliers, débats, sessions de yoga et organisations des actions, s’enchaînent sur ce terrain écolo urbain et hybride. « Une ZAD en plein Paris », se réjouit Martin, 32 ans, militant depuis quelques mois.

Sans arme, ni haine, ni alcoolIl est 15h15 ce lundi, quand ces militants écologistes de XR prennent d’assaut la place du Châtelet. Navette fluviale, bottes de foin, personnes assises sur la route… En peu de temps, le camp de base est monté. Cette opération baptisée « occupation pour la suite du monde » a été pensée et réfléchie durant plusieurs semaines, selon des membres de XR.

« Même si les informations sont communiquées à la dernière minute », précise Nicolas, qui se présente comme citoyen.But de l’opération : réclamer des actes contre le réchauffement climatique. Ou encore reconnaître la gravité et l’urgence des crises écologiques actuelles. « C’est nécessaire. Nous sommes arrivés à un point de non-retour », déplore Martin.

Et le camp du Châtelet sert de base arrière pour plusieurs centaines de personnes afin de mener les réflexions sur les actions, mais aussi dormir et faire la fête. Toutefois, les règles sont claires : « Pas d’alcool, pas de drogue, pour que les gens gardent leurs esprits, et pas d’armes », nous explique-t-on.

. Mouvement écolo, XR est le fruit du travail d’universitaires.....


code de nouvelles: 318909  |  20 minutes
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler