×
7 23.10.2019 07:17:12 07:17

La gazette de la Coupe du monde de rugby 2019 : espions, désignations et « Forrest Gump »

C’est aujourd’hui Troisième jour consécutif sans rugby. Pour ceux qui sont vraiment trop en manque, on vous renvoie vers le top essais de la huitième journée du Top 14. Mais attention ! Il s’agit d’une autre dimension, et vous pourriez avoir un choc, surtout si vous avez suivi les matchs des quarts de finale de la Coupe du monde.

Pas de rugby, mais toujours un peu de football. Après le Bruges-PSG d’hier soir, vous pouvez nous retrouver aux alentours de 20 heures pour suivre la troisième journée de la Ligue des champions et le match entre le Benfica Lisbonne et l’Olympique lyonnais. Avec un œil aussi sur Lille-Valence.

C’est vu - Cours Aaron, cours !!!#RWC2019 #WALvFRA #WebbEllisCup #RWCOita https://t.co/lJKlAflsqW— RugbyWorldCupFR (@Rugby World Cup) Pendant que les supporteurs français tentaient de sécher leurs larmes, le compte Twitter de World Rugby en profitait pour détourner le premier essai gallois.

Dans sa courte vidéo, il parodie Forrest Gump, avec Aaron Wainwright, dans le rôle de Forrest, qui fait le sprint de sa vie pour permettre aux siens de recoller au score et de continuer à y croire (12-7). C’est drôle… mais peut-être encore un peu tôt pour que nous ayons envie d’en rire. C’est dit « Il y avait quelqu’un là-haut dans l’immeuble en train de filmer, mais c’était peut-être un supporteur japonais.

Je n’ai envoyé personne pour voir. Je m’en moque. Ça ne change rien à ce qu’on va faire. On a quelqu’un en train de filmer les All Blacks en ce moment (rires). Plus sérieusement, je n’ai plus fait ça depuis 2001. On n’a plus besoin de le faire aujourd’hui, parce qu’on peut déjà tout voir. Vous pouvez voir tout le monde s’entraîner sur YouTube ou autre.

Tout est en ligne. Ça ne sert plus à rien de faire ça. »

Eddie Jones, le 19 octobre 2019. Christophe Ena / AP Eddie Jones a encore fait le show en conférence de presse, mardi 22 octobre, à quelques jours de la demi-finale qui doit opposer le XV de la Rose aux All Blacks.

Le sélectionneur australien de l’Angleterre a sous-entendu que les Néo-Zélandais avaient envoyé quelqu’un espionner l’entraînement anglais, avant de minimiser un tel acte. En grande forme, Jones s’est également moqué des journalistes néo-zélandais, assimilés à des « supporteurs avec un clavier ». C’est entendu « Je pense vraiment que l’on devrait pousser pour avoir un entraîneur australien.

Ce n’est pas moi qui décide, mais je pense qu’il faut aider et soutenir les entraîneurs australiens quand c’est possible. »

Michael Cheika, le 19 octobre 2019. CHARLY TRIBALLEAU / AFP A peine quelques heures après son départ de la tête de la sélection australienne, Michael Cheika a tenu à envoyer un message : il ne veut pas voir son ancienne équipe être reprise par les Néo-Zélandais Dave Rennie et Jamie Joseph, pourtant favoris pour lui succéder.

. A la place, il préférerait.....


code de nouvelles: 337999  |  lemonde
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler