×
4 12.11.2019 08:52:00 08:52

Un séisme fait de nombreux dégâts au Teil en Ardèche

Martine Basso raconte avoir vécu une scène digne d’un « film américain ». « On a eu peur, ça c’est sûr, ajoute cette restauratrice. Je n’avais jamais connu cela. » Il était presque midi, ce lundi 11 novembre, quand les bouteilles de vins sont tombées des étagères et que des dalles se sont décrochées du plafond dans son restaurant, la Fourchette.

Un tremblement de terre de magnitude 5,4 sur l’échelle de Richter venait de secouer la petite ville ardéchoise du Teil, située dans la vallée du Rhône à proximité de l’épicentre d’un séisme ressenti de Lyon à Montpellier.Au moins quatre blessésAu moins quatre personnes ont été blessées. Si trois d’entre elles ne l’ont été que légèrement, à la suite d’une « crise de panique » selon la préfecture de l’Ardèche, un homme a, lui, été grièvement touché après avoir chuté d’un échafaudage à Montélimar, cité voisine du Teil, dans la Drôme.

Selon EDF, cet événement n’a pas fait de dommages apparents sur les deux centrales nucléaires du secteur, celles de Cruas (Ardèche) et du Tricastin (Drôme). De même, les barrages sur le Rhône sont restés intacts.L’ASN rappelle à l’ordre EDF sur des travaux à TricastinMais de nombreux immeubles du Teil, une commune de 8 500 habitants, ont souffert.

« C’est affreux, beaucoup de maisons sont complètement fissurées », témoigne le père Christian Noble, prêtre de la paroisse, qui a dû lui-même quitter sa cure pour trouver un autre abri pour la nuit. Alors que des répliques étaient attendues, la mairie a décidé d’ouvrir des gymnases pour héberger ceux qui ne pourront pas rentrer chez eux pour des raisons de sécurité.

Selon la préfecture, 300 personnes pourraient être concernées. Par ailleurs, les établissements scolaires de la ville doivent rester fermés ce mardi 12 novembre.Le toit de l’église s’est écrouléL’église Notre-Dame de L’Assomption, située dans le centre-ville, a aussi particulièrement souffert. « Le toit s’est effondré, une partie de la voûte a lâché, le clocher est fragilisé, explique le père Christian.

Les dégâts sont énormes. À mon avis, elle est inutilisable et irréparable. » Une autre église plus ancienne, un édifice roman, a également été touchée. « On est privé de tout lieu de culte et toute notre activité pastorale va être à l’arrêt au Teil », reprend le prêtre.Cette partie de la vallée du Rhône est considérée comme une zone géographique où la sismicité est « faible à modérée » et l’intensité de la secousse ressentie par ses habitants relève de l’exceptionnel.

« Les séismes de cette magnitude restent assez rares », rappelle Pascal Bernard, sismologue à l’Institut de physique du globe à Paris. Selon les données du Bureau central sismologique français (BCSF), il faut d’ailleurs remonter à 2003 pour trouver un tremblement de terre aussi fort, mesuré également à 5,4 sur l’échelle de Richter dans les Vosges.

. ..


code de nouvelles: 362121  |  la-croix
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler

Mots clés