×
8 02.12.2019 18:05:05 18:05

Retraites: veillée d'armes à Matignon

Veillée darmes à Matignon: le gouvernement sest réuni au grand complet dimanche soir autour du Premier ministre Edouard Philippe pour faire le point sur la très contestée réforme des retraites qui risque de paralyser le pays à partir de jeudi.Arrivés en tenue souvent très décontractée pour ce séminaire dominical, à limage de Christophe Castaner ou Sibeth Ndiaye, en jeans et baskets, les ministres ont été convoqués pour accorder leurs violons sur cette réforme emblématique voulue par Emmanuel Macron.

Mais aussi passer une nouvelle fois en revue les différents plans pour tenter de faire face à un mouvement de grève qui promet dêtre massif et potentiellement durable.La réunion sest terminée vers 20h30, sans annonce, et a été suivie dun dîner entre ministres, en guise de veillée darmes.Car cest bien un jeudi noir qui sannonce depuis que la CGT, FO, la FSU et Solidaires ont appelé à une grève interprofessionnelle.

SNCF, RATP, Air France, contrôleurs aériens, EDF, poids lourds, raffineries, enseignants, étudiants, policiers, avocats, magistrats, éboueurs... de nombreux corps de métier veulent faire entendre leurs inquiétudes et leur opposition au projet de fusion des 42 régimes de retraite existants en un système universel par points.

Le gouvernement, dont la décontraction affichée dimanche tranche avec linquiétude de certains de ses membres en coulisses, redoute que les blocages se poursuivront les jours suivants, alors que le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye doit rendre ses conclusions vers le 9 ou le 10 décembre au Premier ministre qui précisera ensuite le projet dici la fin de lannée, avant son passage au Parlement début 2020.

De quoi faire craindre à lexécutif une répétition de 1995 lorsque Alain Juppé, sous la pression de la rue, avait dû reculer sur sa réforme des régimes spéciaux.Il y a beaucoup de Français qui sinterrogent. Ce sont des questions qui sont parfaitement légitimes et quil faut entendre, a souligné dimanche Edouard Philippe en ouvrant ce séminaire gouvernemental destiné à rappeler les fondements de la réforme, voir comment on peut encore laméliorer et essayer daccompagner les Français dans cette période de discussion.

La liberté de manifester, la liberté de faire grève sont deux libertés auxquelles nous sommes tous évidemment attachés. Mais il y a aussi beaucoup de Françaises et de Français qui voudront travailler, qui voudront se déplacer. Il faut quils puissent le faire dans les meilleures conditions possibles, a ajouté le Premier ministre, missionné en première ligne par Emmanuel Macron sur ce dossier explosif.

- La réforme se fera -Selon un sondage Ifop pour le JDD, les Français se disent très largement favorables à une réforme du système de retraites (76%), mais sont seulement 36% à faire confiance au gouvernement pour la mener. Le mouvement du 5 décembre obtient le soutien ou la sympathie de 46% des sondés, tandis que 33% y sont opposés ou hostiles et 21% indifférents.

.Accusé par lopposition.....


code de nouvelles: 380915  |  France Soir
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler