×
7 03.12.2019 00:00:17 00:00

COP25 : quatre questions pour comprendre le rendez-vous mondial sur le climat" title="COP25 : quatre questions pour comprendre le rendez-vous mondial sur le climat

Jour J pour la Conférence des parties. Les discussions de la COP25, organisée cette année à Madrid, ont débuté ce lundi. Les participants ont jusqu'au 13 décembre pour prendre des mesures dans le but de limiter le réchauffement climatique.Cette 25e édition intervient alors que les feux de forêts et les catastrophes météorologiques se sont multipliés cette année.

De la Californie à la Sibérie , toutes les parties du globe sont touchées. Tour d'horizon des points clés de ce sommet international.Qui participe ?Organisée par les Nations-Unies, la Conférence des parties, plus communément appelée COP (Conference of Parties, en anglais), réunit les pays signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Au total, 196 Etats participeront à cette édition espagnole.Lire aussi :COP 25 : cinq preuves que le dérèglement climatique est déjà làCOP 25 : les six chiffres qui ont fait mal à la planète en 2019Les organisateurs attendent 25.000 participants, dont 40 chefs d'Etats. La France sera représentée par le Premier ministre Edouard Philippe et par Brune Poirson, secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elizabeth Borne, qui sera présente lors de la deuxième semaine de négociations.

Des militants comme la jeune suédoise Greta Thunberg et des membres d'organisations environnementales sont également attendus. A noter également, la présence de l'influente présidente de la Chambre des représentants, la Démocrate Nancy Pelosi alors que le Président américain Donald Trump a engagé en novembre le retrait de son pays de l'accord de Paris .

Quels sont les objectifs de cette année ?Mot d'ordre est donné cette année de relever l'ambition. En 2015, les Etats s'étaient engagés à limiter le réchauffement climatique sous 2 °C. Or, selon le dernier rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), si les Etats tiennent leurs engagements actuels, le réchauffement devrait atteindre plus de 3 °C d'ici la fin du siècle.

Lire aussi :Climat : le rapport alarmant du GIEC en quatre chiffresClimat : les experts de l'ONU craignent une aggravation des effets du réchauffementLa visée principale de cette COP est donc de convaincre les Etats à prendre des engagements plus forts d'ici 2020, date à laquelle le processus de l'accord de Paris sera mis en oeuvre.

Des chantiers majeurs de cet accord restent encore en suspens : la définition de nouvelles règles pour les marchés carbone notamment, c'est-à-dire les échanges d'émissions de CO2 entre pays. Ce sujet complexe était déjà sur la table des négociations il y a un an en Pologne. Les Etats devront notamment régler la question du double comptage : si une tonne de réduction de CO2 est comptée à la fois par l'acheteur et le vendeur, les réductions seront plus importantes sur le papier que dans la réalité.

.Autre point de discorde,.....


code de nouvelles: 380916  |  Les Échos
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler