×
10 03.12.2019 05:42:32 05:42

Salon du livre jeunesse de Montreuil : pourquoi les ados aiment tant les romans post-apocalyptiques ?

Apparus depuis une dizaine dannées, avec notamment la trilogie Hunger Games de Suzanne Collins parue en 2008, les romans de type dystopiques ou post-apocalyptiques sont devenus les romans chouchous des ados. Ils les dévorent en séries, et les éditeurs répondent à cet appétit en lançant des collections qui lui sont consacrées.

Mais quest-ce qui plaît autant aux ados dans cette littérature à première vue angoissante ? Dabord, cest quoi un roman dystopique ou post-apocalyptique ?Une dystopie, cest un peu linverse dune utopie. Romans danticipation, ou de science-fiction, le roman dystopique décrit un monde post-apocalyptique dans lequel des héros sont mis en scène dans une situation dramatique, de guerres, de catastrophes naturelles, ou encore de dérèglements technologiques.

Ce genre littéraire ne date pas dhier, Le Meilleur des mondes (1932), 1984 de George Orwell (1949) ou encore les romans de lAméricain Ray Bradbury ont depuis longtemps popularisé ce genre littéraire aux couleurs sombres. Depuis une dizaine dannées, les écrivains pour la jeunesse se sont emparés du genre et les dystopies ou romans post-apocalyptiques ont envahi les rayons jeunesse des librairies.


Couvertures de la série U4 de Florence Hinckel, Carole Trébor, Vincent Villeminot et Yves Grevet (2015) (EDITIONS SYROS)Cette mode des romans post-apocalyptiques a fleuri il y a une dizaine dannées, mais explosé depuis 5 ans, avec des romans comme U4. U4 (Nathan / Syros), une série de quatre romans publiés en 2015, co-écrits par quatre auteurs, Florence Hinckel, Carole Trébor, Vincent Villeminot et Yves Grevet, chacun racontant cette histoire post-apocalyptique à travers le regard dun adolescent.

Depuis, lintérêt pour cette littérature na fait quamplifier. Mais pourquoi les ados sont-ils si friands de ces histoires de fin du monde ? Parce quils leur permettent dimaginer un monde meilleur Ces romans mettent en scène des jeunes gens auxquels les ados peuvent sidentifier, dans des histoires où ils sont confrontés à un monde détruit, dans lequel il faut trouver la manière de se reconstruire, souligne Nathalie Donikian, directrice éditoriale du salon de Montreuil.

Comment je me positionne dans un monde qui ne va pas, quel est mon rapport aux autres ? sont les questions abordées dans ces romans qui parlent aussi de la relation au collectif, ajoute-t-elle. Ladolescence est une période de tensions, et cela leur permet je pense, de se projeter dans une fiction qui fait écho à leurs propres angoisses, souligne Nathalie Donikian.


Couverture de Lou après tout - Le grand effondrement, Jérôme Leroy (2019) (EDITIONS SYROS)Cest une génération qui a intériorisé lidée que la fin du monde est envisageable, ou en tous cas la fin dun monde, remarque de son côté Jérôme Leroy, auteur de Lou après tout (Syros), un roman qui met en scène Lou, une jeune fille orpheline, et son protecteur, Guillaume, dans un monde post-apocalyptique, dans un avenir proche.

. Sélectionné pour les Pépites, le roman a suscité.....


code de nouvelles: 380946  |  Franceinfo
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler