×
12 09.12.2019 00:41:57 00:41

"Brutal" ou "fuyant"? Face aux grévistes, le gouvernement cherche encore le bon dosage

POLITIQUE - La stratégie du “en même temps”, chère au président Emmanuel Macron, n’a jamais été aussi courue qu’en cette période de fronde sociale. Soucieux de ne pas braquer l’opinion ni les syndicats réformistes, mais “déterminé” à faire aboutir la réforme des retraites, totem réformiste du quinquennat, le gouvernement chemine sur une ligne de crête avant une nouvelle semaine sociale très compliquée.

Aux avant-postes du bras de fer engagé avec les syndicats hostiles à la réforme, le Premier ministre Édouard Philippe résume assez justement le délicat équilibre qu’il lui faut trouver pour éviter de battre en retraite sans précipiter un nouveau “décembre noir” tant redouté par les commerçants.

“Je suis déterminé à mener la réforme à son terme et très soucieux de le faire en respectant les gens et en répondant à leurs inquiétudes”, a expliqué le chef de la majorité dans les colonnes du JDD... sans pour autant dévoiler ni les ingrédients, ni le bon dosage du cocktail gouvernemental en cours de concoction.

“Ne soyons pas dogmatiques”Accusé par les syndicats et la gauche d’être trop “brutal”, vilipendé par la droite pour son attitude “fuyante” et son refus de repousser l’âge de départ en retraite, l’exécutif n’a guère d’autre choix que de sortir du bois.

Ce sera chose faite ce mercredi 11 décembre avec la présentation de “l’architecture générale” de la réforme.L’exécutif lâchera-t-il du lest sur les régimes spéciaux? Multipliera-t-il les gestes à l’égard des enseignants? Abandonnera-t-il définitivement toute mesure d’économie “paramétrique”, comme le lui réclame la CFDT? Révisera-t-il son calendrier? Lucide, Édouard Philippe sait néanmoins l’exercice miné d’avance.

“Je ne crois pas aux annonces magiques”, a-t-il prévenu. “Nous tiendrons jusqu’au retrait” de la réforme, lui a emboîté le pas le numéro un de la CGT, Philippe Martinez. “Ne soyons pas dogmatiques.

Ne nous enfermons pas nécessairement dans un calendrier au mois près trop strict”, plaide de son côté le ministre Bruno Le Maire sur France 3 en prônant de “prendre un peu plus le temps”.En attendant, tout le monde au sommet de l’État est prié de participer à.

.....


code de nouvelles: 385672  |  Le Huffpost
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler