×
11 10.12.2019 01:40:08 01:40

Réforme des retraites : appels à un durcissement du mouvement, à la veille d’une nouvelle journée de mobilisation



Gare Saint-Lazare, à Paris, lors de la cinquième journée de grève contre la réforme des retraites, le 9 décembre. JACQUES DEMARTHON / AFP La mobilisation contre la réforme des retraites ne faiblit pas alors qu’une journée de grève et de manifestations est prévue mardi 10 décembre.

Le contenu détaillé du texte doit, lui, être présenté mercredi, à la mi-journée, au Conseil économique, social et environnemental (CESE). Le premier ministre, Edouard Philippe, sera l’invité du journal télévisé de 20 heures de TF1, mercredi, après cette présentation. Le statu quo « intenable », pour le haut-commissaire aux retraites Le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, a présenté, lundi, ses « conclusions » sur la réforme promise par Emmanuel Macron : « Je suis convaincu que le statu quo n’est pas tenable, que ce projet est indispensable et que les générations futures nous seront reconnaissantes.

» M. Delevoye a détaillé les points d’accord et de désaccord, au terme de deux années de concertation avec les partenaires sociaux. Dans un document de synthèse de cette concertation, le haut-commissaire fait ressortir « une forte volonté de remédier aux limites du système actuel tout en conservant son ADN », justifiant ainsi la création du « système universel » censé remplacer les 42 régimes de retraites existants.

Selon M. Delevoye, certaines de ses propositions font plutôt consensus : maintien de l’âge légal à 62 ans, des départs anticipés pour les carrières longues et les métiers « régaliens », garantie « dans la loi » que la valeur du point « ne peut baisser », pension minimum à 85 % du smic pour une carrière complète, prise en compte pour les fonctionnaires de la pénibilité et des primes.

Mais d’autres sujets sont loin de faire l’unanimité, en particulier « l’entrée en vigueur du nouveau système » dès 2025. Le haut-commissaire a esquissé un nouveau scénario en deux temps : « Les jeunes générations pourraient commencer à s’affilier au système universel, si possible rapidement après la loi », tandis qu’une autre date de bascule serait fixée pour « la première génération concernée par l’intégration progressive » dans ce nouveau régime.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Réforme des retraites : la semaine de tous les dangers pour l’exécutif Les principaux syndicats policiers menacent de durcir leurs actions Les trois principaux syndicats de gardiens de la paix Alliance et UNSA-Police, rejoints par Unité-SGP, ont promis, lundi, de durcir leurs actions si l’exécutif n’apportait pas des garanties pour la défense du régime spécifique de retraite des policiers : « La mobilisation continue, elle doit s’accentuer jusqu’au black-out complet et illimité dans la durée à partir du 11 décembre tant que nous ne serons pas entendus » « Nous n’avons aucune nouvelle du ministère de l’intérieur.

. Il n’a pas l’air de comprendre.....


code de nouvelles: 387271  |  lemonde
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler