×
21 10.12.2019 15:58:29 15:58

Football : Canal+ contre-attaque

En deux semaines, Canal+ est revenu dans la partie. Après avoir décroché les droits de la Ligue des Champions pour la période 2021-2024 fin novembre, le groupe de télévision payante a frappé un grand coup en rachetant à BeIN Sports ses droits de la Ligue 1 pour la période 2020-2024.

Cest ce que Maxime Saada, le président du directoire de Canal+, a annoncé lundi dans Le Figaro. « Canal+ continuera à diffuser la Ligue 1 jusquen 2024, claironne-t-il. Je viens de signer un accord avec Youssef al-Obaidly, CEO de BeIN Sports, (...) qui nous permettra de diffuser en exclusivité 76 matchs par saison dont 28 des 38 meilleures affiches.

» Maxime Saada boude dautant moins son plaisir quil rachète ces droits « à prix coûtant, soit 330 millions deuros ». Laccord comprend aussi « un mandat de distribution exclusif confié à Canal+ pour BeIN Sports » dune durée de cinq ans.

Le dirigeant affirme quil a aussi tenté de négocier avec lespagnol MediaPro, qui sest taillé, à prix dor, la part du lion lors des derniers appels doffres de la L1. Mais les discussions « ont achoppé sur des questions financières », affirme-t-il.

Retour en force dans le foot Quoi quil en soit, en remettant coup sur coup la main sur la L1 et sur la prestigieuse Ligue des champions, Canal+ sonne son grand retour dans le football. Finalement, le groupe se retrouve en position favorable, dans un paysage concurrentiel qui a, en peu de temps, profondément changé.

Beaucoup pensaient que loffensive de SFR dans le football, ces dernières années, allait durablement plomber la filiale de Vivendi. Pour rappel, lopérateur de Patrick Drahi avait décroché, en mai 2017, lintégralité des droits de la Ligue des champions, au nez et à la barbe de Canal et de BeIN.

Mais SFR a peiné à rentabiliser cet investissement. Surtout, les graves difficultés dAltice, sa maison-mère, quelques mois à peine après son offensive dans le football européen, ont visiblement convaincu Patrick Drahi de lâcher du lest dans les contenus.

Larrivée de Mediapro, qui, au printemps dernier, a poussé Canal à ne pas surenchérir sur les droits de la Ligue 1, suscite elle toujours autant dinterrogations. Beaucoup doutent quil trouvera son public avec une chaîne inconnue au bataillon, uniquement de la Ligue 1, pour un prix de 25 euros mensuels, comme la affirmé son patron, Jaume Roures.

. Dans Le Figaro, Maxime Saada ne sest pas privé pour joyeusement tacler son rival. « Je minterroge sur (sa) capacité à vendre une chaîne coutant 25 euros et ne détenant quune partie des droits de la Ligue 1, a-t-il affirmé. Canal+.....


code de nouvelles: 387939  |  La Tribune
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler