×
10 18.01.2020 06:51:17 06:51

Municipales : les écologistes bousculent la campagne

C’est un rôle nouveau pour Europe Ecologie-Les Verts (EELV) : celui de favori. A deux mois des élections municipales, le parti écologiste est en position de ravir plusieurs villes de toute première importance : Rouen, Montpellier, Bordeaux, Besançon ou encore Nîmes, Perpignan, voire Lyon… De nombreux sondages placent les candidats EELV en situation de gagner ou de devenir la première force d’opposition.

Une vague verte pressentie qui, depuis quelques semaines, indique que les candidats écologistes défient les partis traditionnels et sont en passe de devenir une troisième voie possible dans le pays au duel entre La République en marche (LRM) et le Rassemblement national (RN, ex-FN). Si Grenoble avait été la seule métropole remportée par un maire EELV, Eric Piolle, lors des municipales de 2014, les écolos apparaissent désormais comme une alternative crédible pour gérer d’autres grandes villes.

Les canicules et incendies à répétition à l’échelle mondiale, comme actuellement en Australie, les prévisions du GIEC sonnant l’alarme de l’urgence climatique, la mobilisation massive des jeunes lors des marches climat : autant de signaux qui actent une prise de conscience durable. En France, celle-ci pourrait se traduire par un vote tendance ou un vote refuge en faveur des écologistes de la part d’électeurs de plus en plus déboussolés et dans un climat continu de dégagisme contre les autres forces politiques.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi L’unité d’EELV vacille à propos de la stratégie à adopter aux élections municipales Alors, il leur faut changer de peau. Abandonner celle, confortable, de supplétifs du Parti socialiste. La mue écologiste a commencé dès le soir des résultats des élections européennes en mai 2019.

Arrivée en troisième position (derrière le RN et LRM) avec 13,5 % des suffrages, la liste EELV emmenée par Yannick Jadot rebattait déjà les cartes à gauche, en distançant largement le PS et La France insoumise (LFI) qui recueillaient tous deux à peine 6,5 % des voix. « Si vous voulez l’écologie, votez pour les écologistes » Cette fois-ci, il s’agit aux municipales de confirmer que le leadership à gauche a pris la couleur verte.

« Le changement se fait au niveau local. Il y a une vision qui préserve l’avenir, et une autre, obsolète, qui prône le développement tentaculaire, a estimé Julien Bayou, le nouveau secrétaire national d’EELV, lors de ses vœux, mercredi 15 janvier. Si vous voulez l’écologie, votez pour les écologistes.

. Il est temps de porter une alternative forte. Les gens ne veulent plus du macronisme et de sa politique brutale. » ..


code de nouvelles: 432026  |  lemonde
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler