×
5 20.01.2020 18:48:40 18:48

« Reprise poussive » de la croissance mondiale en 2020, selon le FMI

Le FMI ne semballe pas. Si la signature dun accord commercial entre les États-Unis et la Chine représente sans conteste une bouffée doxygène pour léconomie mondiale, dont la croissance va rebondir cette année, la reprise sera « poussive ». Cest en tout cas ce questime le Fonds monétaire international (FMI), qui rappelle la persistance de risques géopolitiques qui fragilise encore la croissance mondiale.

Le FMI sest montré donc moins optimiste quen octobre dernier lors de ses dernières prévisions de croissance mondiale publiées lundi, tablant désormais sur 3,3 % cette année et 3,4 % lan prochain (- 0,1 point et - 0,2 point respectivement). Cela reste bien mieux que lan passé, quand, sous leffet de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, la hausse du volume du commerce international avait alors fondu (+ 1 % après + 3 % en 2018) et fait tomber la croissance de la planète à 2,9 %, son plus faible niveau depuis la crise financière.

Pas de quoi se réjouir, pourtant.Lire aussi Nicolas Baverez – Doù peut venir la prochaine criseCette reprise est freinée par de « mauvaises nouvelles » venues dInde, qui souffre, entre autres, du déclin de la consommation, des investissements, des déficits budgétaires et des retards pris dans les réformes structurelles.

De plus, dans dautres pays, les économies sont secouées par une profonde contestation de la rue. Cest le cas du Chili, en Amérique latine. La crise sociale sy est déclenchée en octobre, avec des manifestations détudiants contre une hausse du prix du ticket de métro, qui se sont muées en une révolte dampleur inédite depuis la fin de la dictature du général Augusto Pinochet (1973-1990).

Par ailleurs, le regain de tensions géopolitiques, notamment entre les États-Unis et lIran, pourrait perturber lapprovisionnement mondial en pétrole, nuire au moral et affaiblir les investissements commerciaux déjà timides, note le Fonds dans un communiqué.Lire aussi Phébé – Quand le « commerce » na plus grand-chose de « doux »« Trêve commerciale ne signifie pas paix commerciale »Sur le front du commerce international, la trêve entre Washington et Pékin, scellée la semaine dernière par la signature dun accord bilatéral, ne résout pas tout.

« Il reste fort à faire pour soigner les fractures existant entre les deux principales puissances économiques de la planète », a souligné la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, vendredi, lors dune intervention devant le Peterson Institute for International Economics (PIIE). Au-delà de ces deux pays, « cest tout le système commercial mondial qui a besoin de profondes améliorations », a-t-elle dit.

Par ailleurs, « trêve commerciale ne signifie pas paix commerciale », a-t-elle mis en garde.Lire aussi Artus – Pourquoi les États-Unis et la Chine sont sur le sentier de la guerre (commerciale)Pour lheure, la première phase de laccord sino-américain va stimuler la croissance de la Chine cette année.

. Le FMI table désormais sur une hausse de 6 %, soit 0,2 point de plus que.....


code de nouvelles: 434168  |  Le Point
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler