×
5 21.01.2020 11:40:12 11:40

Destitution de Trump : comment va se dérouler le procès qui s'ouvre ce mardi

Ce mardi 21 janvier 2020, pour la troisième fois seulement en 244 ans d’histoire américaine, un président va être jugé. Il nest pas question de revenir ici sur ce qui est reproché au président Trump (abus de pouvoir, obstruction) : il a été impeached, cest-à-dire mis en accusation par la Chambre pour avoir utilisé son pouvoir présidentiel afin de servir un intérêt privé et ainsi déstabiliser son possible adversaire à la présidentielle.

Non, il est question de raconter comment va se dérouler ce procès, car les règles viennent d’être dévoilées ces dernières heures par les républicains du Sénat qui ont désormais la main. Elles sont assez stupéfiantes : l’accusation - les procureurs représentés par sept démocrates désignés par la Chambre - n’aura que 24 heures de temps de parole pour présenter ce qui est reproché au président Trump et convaincre les jurés, donc les 100 sénateurs, qu’il mérite d’être destitué.

Un "simulacre de procès"Vous allez dire, 24 heures de temps de parole, c’est beaucoup. Cest vrai et c’est ce qui avait déjà été accordé lors du dernier procès d’un président. Sauf que, cette fois, ces 24 heures ne peuvent s’étaler que sur deux journées. Or, les audiences ne pourront commencer qu’à 13 heures ici.

Donc cela signifie que, même si la séance nétait pas interrompue, elle durerait jusqu’à 1 heure du matin. Plus probablement, elle devrait se prolonger jusqu’à 2 ou 3 heures du matin. À lire aussi
États-Unis Pourquoi Fox News est une fenêtre fascinante sur l'Amérique de Donald Trump Les preuves concernant le président Trump seront donc présentées en pleine nuit.

La plupart des Américains seront couchés et ne suivront pas ce procès à la télévision en direct jusqu’au milieu de la nuit. Face à cela, certains démocrates parlent d’une farce, dune honte, dun simulacre de procès. La défense, elle, disposera du même temps que laccusation, avec les mêmes règles.

Sauf qu’il est probable que les avocats du président nutilisent pas tout ce temps afin daccélérer le procès et faire en sorte que le président soit acquitté au plus vite, peut-être même dès la semaine prochaine. En tout cas, avant le discours solennel sur l’État de l’Union qui aura lieu dans deux semaines.

Car pour l’instant, les républicains n’ont pas accepté d’entendre un seul témoin. Un vote doit avoir lieu sur ce sujet et le bras de fer n’est donc pas terminé. 51 % de la population pour une destitutionPendant ces longues heures d’audience, les jurés et les sénateurs devront rester muets et auront linterdiction de se lever, de quitter la salle, d’avoir le moindre document qui n’est pas relatif au procès, pas un mot, pas de téléphone, pas d’électronique.

... Les questions ne pourront être posées que par écrit !Les républicains ont même tout.....


code de nouvelles: 434881  |  rtl.fr
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler