×
6 21.01.2020 19:28:50 19:28

JO 2020 : Florian Rousseau entre en piste pour favoriser la performance de l’athlétisme français



Florian Rousseau ici en 2012 lorsqu’il était entraîneur national de cyclisme sur piste. FRANCK FIFE / AFP Le salut olympique de l’athlétisme français passera-t-il par la piste ? On ne parle pas de celle du stade olympique de Tokyo, où les athlètes tricolores espèrent briller du 31 juillet au 9 août, mais d’une autre piste, plus inattendue : celle des vélodromes, d’où est issu Florian Rousseau.

Car c’est vers l’ancien pistard, triple médaillé d’or olympique, que s’est tournée la Fédération française d’athlétisme (FFA), le nommant, en décembre 2019, directeur de la haute performance pour accompagner les athlètes d’ici aux Jeux, en juillet. Au sortir d’une année difficile, marquée par les contre-performances lors des Mondiaux de Doha fin septembre-début octobre (2 médailles de bronze) et les affaires de dopage (notamment celles de Clémence Calvin et d’Ophélie Claude-Boxberger), la FFA se devait de réagir.

Critiquée de toute part, l’instance a sorti de son chapeau un homme providentiel. Lire aussi Mondiaux d’athlétisme : les Bleus sombrent à Doha Le président de la FFA, André Giraud, a officiellement présenté, mardi 21 janvier lors d’une conférence de presse à Paris, sa recrue dont la mission commence à partir du 1er février, mais qui s’est déjà mis au travail : « Florian est un choix que j’assume mais qui n’est pas tombé du ciel.

Je l’avais côtoyé lorsqu’il était à la MOP », la mission d’optimisation de la performance à l’Insep, l’institut national du sport, de l’expertise et de la performance. « C’est le fruit d’une réflexion collective et il y a une adhésion de tous à son sujet. Je ne l’ai pas imposé à Patrice (Patrice Gergès, le Directeur technique national), a ajouté André Giraud.

Le DTN doit être soulagé dans l’ensemble de ses tâches qui sont diverses. Croire que son rôle peut être le même que celui du siècle dernier serait une erreur phénoménale. » Un bureau commun avec le directeur technique national Devant l’urgence de la situation - les Jeux débutent dans un peu plus de six mois - la Fédération, tancée pour sa désorganisation supposée et une certaine opacité dans les missions de ses responsables, ne pouvait pas rester inactive.

André Giraud a tenté de préciser ce nouveau fonctionnement en triumvirat. « Sous mon autorité, travaillent désormais ensemble le DTN, la directrice générale (Souad Rochdi) et notre nouveau directeur de la haute performance. Il n’y a pas de lien de subordination entre eux, a-t-il annoncé. Nous allons matérialiser physiquement ce fonctionnement par la création d’un bureau commun entre Patrice et Florian, à côté du mien.

. » Un temps promis, selon la rumeur, à la destitution avant le comité directeur de la FFA du 22 novembre 2019, le DTN Patrice Gergès, lui-même ancien champion paralympique du 400 m, accepte le changement. « 2019 a été assez formatrice pour moi, a-t-il d’abord ironisé en référence aux.....


code de nouvelles: 435265  |  lemonde
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler