×
12 16.02.2020 12:41:35 12:41

Au hit-parade des salaires, les joueurs africains plutôt bien lotis dans le foot français

Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du Monde Afrique depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du Monde Afrique.

Idrissa Gueye du Paris-Saint-Germain, joueur africain le mieux rémunéré de la Ligue 1, au Roazhon Park de Rennes, le 18 août 2019.

Stephane Mahe / REUTERS En France, la moitié des joueurs de la Ligue 1 gagnent moins de 35 000 euros net par mois. Les autres touchent un peu plus, où même beaucoup plus, comme le Brésilien Neymar (3 060 000 euros), le Français Kylian Mbappé (1 910 000 euros), ou encore Thiago Silva, un autre Brésilien, qui émarge à 1 500 000 euros.

Tous évoluent au Paris-Saint-Germain et il n’est donc pas surprenant de constater que l’Africain le mieux rémunéré de la Ligue 1 – le Sénégalais Idrissa Gueye, 500 000 euros par mois – porte lui aussi les couleurs du club de la capitale. Idrissa Gueye figure, avec l’Algérien Islam Slimani (quatrième salaire à Monaco) et le Burkinabé Bertrand Traoré (troisième salaire à Lyon), dans le top 30 des footballeurs les mieux rémunérés de France, avec des salaires mensuels respectifs de 380 000 euros et 350 000 euros.

Lire aussi Foot africain : les cinq joueurs qui ont brillé en 2019 Idrissa Gueye, Islam Slimani et Bertrand Traoré, le trio gagnant A la lecture des chiffres révélés par L’Equipe, il est intéressant de constater que, dans plusieurs clubs, le joueur le mieux payé est un Africain.

C’est le cas pour le Tunisien Wahbi Khazri (Saint-Etienne, 210 000 euros), l’Ivoirien Max-Alain Gradel (Toulouse, 190 000 euros), le Nigérian Moses Simon (Nantes, 150 000 euros), le Camerounais Stéphane Bahoken et le Marocain Rachid Alioui (Angers, 70 000 euros), le Ghanéen Majeed Warris (Strasbourg, 80 000 euros), le Gabonais Bruno Ecuele Manga et l’Algérien Yassine Benzia (Dijon, 95 000 euros), le Sénégalais Moussa Konaté (Amiens, 100 000 euros), le Togolais Alaixys Romao (Reims, 60 000 euros), et le Sénégalais Habib Diallo (Metz, 80 000 euros).

Et dans d’autres clubs, certains joueurs africains font partie des mieux payés, tels l’Algérien Adam Ounas (Nice, 180 000 euros) ou le Sénégalais Mbaye Niang à Rennes (220 000 euros). Quand Sadio Mané gagnait 3 000 euros à Metz Les salaires des joueurs africains ont tendance à augmenter ces dernières années, et cela devrait encore s’accentuer à partir de la saison 2020-2021, grâce à l’explosion des droits TV.

« Les clubs ont davantage de moyens. Les joueurs en profitent. En ce qui concerne les Africains, c’est la même chose. Leur rémunération est liée à plusieurs éléments. Par exemple, les attaquants sont souvent mieux payés que les autres. L’âge compte également, mais pas la nationalité. En tout cas, pas dans notre club.

. A niveau égal, on ne fera pas de différence selon que le joueur est sénégalais ou zimbabwéen », explique sous couvert d’anonymat.....


code de nouvelles: 469254  |  lemonde
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler