×
27 27.02.2020 22:58:20 22:58

Mars 2020 : faut-il avoir peur d'une contamination par un virus martien ?

Le monde a été pris au dépourvu par lépidémie de coronavirus. Tout comme il pourrait être pris au dépourvu par la libération dagents pathogènes provenant dune autre planète. De Mars, plus précisément, puisque la Nasa envisage de plus en plus sérieusement de ramener des échantillons de roches de la planète rouge.

Vous aimez nos Actualités ?Inscrivez-vous à la lettre dinformation La quotidienne pour recevoir nos toutes dernières Actualités une fois par jour.Dans lactualité depuis plusieurs semaines, la crise sanitaire mondiale provoquée par lémergence dun nouveau coronavirus responsable de lépidémie de Covid-19 fait la Une de la presse.

Et depuis quelques jours, avec lannonce du renforcement de léquipe rattachée à la mission Mars 2020, la perspective de ramener sur Terre des échantillons de roches issues dune autre planète. Deux informations sans liens apparents.Pourtant, les amateurs de science-fiction y auront peut-être pensé, introduire dans notre biosphère de potentiels organismes extraterrestres pourrait ne pas être sans conséquence.

Le risque que des agents pathogènes contre lesquels nous navons pas développé de défenses soient propagés sur Terre est très faible. Certes. Mais les conséquences pourraient savérer graves.Les experts pensent quune forme de vie martienne aurait plus de probabilité daffecter lenvironnement terrestre que la santé humaine.

Mais si la vie sur Mars devait être en lien avec la vie sur Terre, des pathogènes martiens pourraient effectivement affecter les êtres humains. Comme les maladies qui se transmettent dune espèce à lautre.
La mission Mars 2020 doit recueillir des échantillons de sol martien qui devraient être ensuite ramenés sur Terre.

© JPL-Caltech, Nasa Des précautions à prendreDe ce point de vue, nous pourrions avoir beaucoup à apprendre de la façon dont est actuellement traitée la crise de lépidémie de Covid-19. Les tests de diagnostic ne sont, par exemple, pas parfaitement efficaces.

Et il faut plusieurs jours pour que les symptômes se développent. Par ailleurs, une telle épidémie pourrait être naturellement enrayée par le changement de saison. Mais cela pourrait ne pas être vrai dans le cas dun pathogène extraterrestre.Publicité“Se montrer extrêmement précautionneux avec les échantillonsIl faudra donc avant tout se montrer extrêmement précautionneux avec les échantillons qui seront ramenés de Mars.

. Ils devront être strictement confinés et rapidement testés afin dy détecter.....


code de nouvelles: 486795  |  futura-sciences
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler