×
5 26.03.2020 10:46:30 10:46

L’échappée chorégraphique des détenues des Baumettes

Elles sont incarcérées à la prison des Baumettes à Marseille, dans le quartier des longues peines. Lui est un chorégraphe renommé. En 2019, Angelin Preljocaj décide d’investir la prison pour quatre mois d’ateliers avec, en ligne de mire, l’objectif quasi insensé d’un spectacle présenté en public au Festival international de Montpellier (La Croix du 20 juin 2019).

Le projet est accepté par l’administration et cinq détenues, âgées de 21 à 62 ans, répondent à l’appel : Sylvia, Litale, Annie, Sophia et Malika. Danser sa peine, récompensé par le grand prix du Fipadoc 2020, raconte cette rencontre improbable.Un « pied de nez aux barreaux »Comment créer avec ces « corps entravés », privés de toute liberté de mouvement, se demande, en voix off, Angelin Preljocaj.

Derrière la caméra, la réalisatrice Valérie Müller, compagne du chorégraphe, pose son regard – et sa sensibilité communicative – sur ces apprenties danseuses. La danse se déploie au fil du travail jusqu’aux représentations publiques.Mais Danser sa peine donne aussi à voir et à entendre la réalité crue de l’enfermement.

Filmées dans leurs cellules, Annie, Sylvia et les autres offrent cette parole rare de détenues sur leur propre condition. « On est dégradées, privées de toute valeur », dit Annie. Soudain, avec le spectacle à venir, elles ne sont plus seulement des « numéros d’écrou ».Toutes relèvent le défi de l’exigence de Preljocaj et découvrent une voie d’évasion surprise : « La danse, c’est tout l’inverse de la prison, c’est la liberté », confie Sylvia, qui voit ce projet comme « un pied de nez aux barreaux ».

Et, peut-être, aussi à son propre destin. En filigrane, avec pudeur et finesse, le film interroge le sens de la prison, de ces vies cabossées et des rêves d’avenir qui leur sont encore permis. La danse de ces cinq femmes est aussi fragile que puissante, comme leur beauté, leurs espoirs. .

..


code de nouvelles: 517259  |  la-croix
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler