×
4 15.05.2019 12:56:30 12:56

Il ne reste que quatre studios porno gays américains fidèles aux préservatifs

Temps de lecture: 4 min Dans une industrie porno gay américaine toujours plus morcelée par linfluence des petits studios novateurs, les grands studios classiques ont désormais fusionné dans un super groupe qui rassemble Falcon Studios, Raging Stallion, Hot House et Naked Sword.

Au début des années 2000, ces studios ont traversé le débat traumatisant sur le bareback (le fait davoir des rapports sexuels non protégés) en produisant leurs meilleurs films safe. La première décennie du XXIe siècle a été celle de leur apogée, avant que le marché du porno évolue et grignote leur influence.

Aujourdhui, les acteurs de ces studios ont perdu leur hégémonie sur les réseaux sociaux comme Twitter ou Tumblr, symboles dun public moins fidèle qui demande toujours plus de nouveaux visages, plus proches de la réalité. Le look formaté de ces acteurs nest plus forcément à la mode, bousculé par la multitude de nouvelles stars, plus jeunes, qui trustent le site OnlyFans.

Surtout, en 2019, le bareback a perdu une grande partie de sa signification contestataire. Le sans-capote est encouragé par les avancées médicales sur le VIH telles que le traitement comme prévention (TasP) et la prophylaxie pré-exposition (PrEP). Le 3 mai, les résultats complets de létude européenne Partner2 ont montré que les hommes séropositifs sous traitement ne contaminent pas leurs partenaires séronégatifs.

En prenant bien leurs traitements, les personnes séropositives ont une charge virale indétectable, ce qui les empêche de transmettre le virus du VIH. Et depuis quelques années, les programmes daccès à la PrEP se multiplient, offrant ainsi aux personnes séronégatives la possibilité de se protéger lors de rapports à risque.

À LIRE AUSSI Grindr propose aussi des rappels pour faire un dépistage du VIHLe sans-capote est devenu la règleRésultat: lécrasante majorité des scènes avec et pour les jeunes (on les appelle les Twinkies) ne sont plus protégées. GayRoom est le seul studio qui sadresse à eux et qui reste fidèle à la capote.

Le dernier venu des studios ethniquement mixtes, Noir Male, est aussi protégé. Avec Men.com et Pride Studios, cela fait quatre studios où il y a toujours des préservatifs. Les films transgenres gardent aussi une orthodoxie de la capote, conséquence dannées de prise de conscience et de militantisme.

. Au mieux, on pourrait ajouter Titan et Colt qui restent safe, mais ces studios sont pratiquement en sommeil car ils ne produisent presque plus de nouveaux films.Alors, si le sans-capote sest généralisé,.....


code de nouvelles: 58248  |  slate.fr
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler