×
5 15.05.2019 19:26:10 19:26

Les premières supernovae de l'univers émettaient de puissants jets de matière

On a des raisons de penser que les premières étoiles de lunivers observable étaient très massives et quelles ont explosé en donnant supernovae et trous noirs. Ces supernovae devaient être plus puissantes quon ne le croyait jusquà maintenant et elles devaient saccompagner de puissants jets de matière injectant des noyaux lourds dans le milieu interstellaire.

Vous aimez nos Actualités ?Inscrivez-vous à la lettre dinformation La quotidienne pour recevoir nos toutes dernières Actualités une fois par jour.Il existe encore de nombreuses incertitudes sur ce quil sest passé au moment où les premières étoiles ont commencé à briller dans le cosmos observable, mettant fin aux Âges Sombres avec le début de la Renaissance cosmique.

Il est certain que ces premières étoiles nont pas pu se former exactement comme celles que lon observe depuis moins de 13 milliards dannées. De nos jours, si lon peut dire, leffondrement gravitationnel des nuages moléculaires est rendu possible par la présence de poussières et de molécules contenant du carbone et de loxygène qui agissent comme des radiateurs pour dissiper la chaleur dégagée par cet effondrement, empêchant la pression causée par lénergie thermique de mettre fin au processus conduisant à la formation des étoiles.

Mais, quand lunivers est sorti du Big Bang au bout de quelques minutes de nucléosynthèse primordiale, aucun noyau plus lourd que le lithium, et donc a fortiori doxygène et de carbone, navait été généré. Nécessairement, la formation stellaire devait être différente, faisant intervenir très probablement lhydrogène moléculaire et peut-être aussi de la matière noire, comme le pensent les astrophysiciens explorant le concept détoiles noires.

Toujours est-il que lon est alors amené à penser que ces premières étoiles devaient être très massives, peut-être de plusieurs de fois la masse du Soleil et quelles ont donc brûlé leur carburant nucléaire très rapidement comme nous lenseigne la théorie de lévolution stellaire.

Elles auraient donc explosé très violemment sous forme de supernovae, ne laissant derrière elles que des trous noirs probablement très massifs. Les éléments lourds synthétisés dans ces étoiles se seraient retrouvés dans le milieu interstellaire où ils auraient permis la naissance dune seconde génération détoiles qui, elles-mêmes etc.

... faisant donc évoluer chimiquement les galaxies jusquau Système solaire.
Une simulation montre à quoi pourraient ressembler les premières.....


code de nouvelles: 59009  |  futura-sciences
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler