×
6 16.05.2019 18:43:23 18:43

Florence Charton, comment elle a appris la mort de Cédric, l'un des deux soldats tués au Burkina Faso

Florence Charton est la compagne de Cédric de Pierrepont, l’un des deux soldats tués en libérant deux otages français au Burkina Faso, dans la nuit du 9 au 10 mai dernier. Deux jours après l’hommage organisé en leur mémoire aux Invalides, la compagne de Cédric a livré un témoignage poignant dans Paris Match.

C’est une femme blessée qui a décidé de s’exprimer. « Fin mars, j’ai vu mon homme pour la dernière fois. Il devait revenir quatre mois plus tard, et le voilà parti pour toujours ». Ce sont les premiers mots du témoignage bouleversant de Florence Charton, à découvrir dans le nouveau numéro de Paris Match paru ce jeudi 16 mai.

Florence est la compagne de Cédric de Pierrepont, l’un des deux soldats tués lors d’une opération qui a permis de libérer deux otages français au Burkina Faso, dans la nuit du 9 au 10 mai dernier. Suite à la disparition de son homme, la jeune femme avait fait part de sa douleur et de sa tristesse face aux caméras de France 2.

Cette fois, deux jours après lhommage organisé aux Invalides durant lequel le couple présidentiel est apparu très ému, elle a décidé de coucher ses maux sur le papier, dans des propos rapportés par Paris Match. Dans ce témoignage qui se présente sous la forme d’une lettre, Florence Charton revient sur sa relation avec Cédric de Pierrepont et leur rencontre.

« Nous avions commencé à parler trois ans plus tôt. Par messages sur Facebook. Une très bonne amie lui avait donné mon numéro. Déjà, il partait aussi pour quatre mois. Je ne l’avais jamais vu. Mais bizarrement, il m’a donné envie de l’attendre.

Ça ne me faisait pas peur », se souvient la jeune femme. Un message qui restera sans réponse Entre elle et Cédric, c’était « comme une évidence », assure sa compagne. Cette dernière, tout comme la compagne dAlain Bertoncello, a rapidement dû s’habituer au rythme particulier de son homme et à l’attente de son retour… « Son travail, on évitait d’en parler.

Cédric donnait l’impression de n’avoir peur de rien, sauf de me perdre », confie Florence Charton, consciente que le métier de son compagnon était aussi « sa passion ».Dans les colonnes de Paris Match,la compagne de Cédric de Pierrepont raconte qu’elle a échangé avec lui, par téléphone, deux jours avant l’opération.

. « Il était pressé, il m’a dit qu’ils devaient tous partir : « ma puce, j’ai pas le.....


code de nouvelles: 62933  |  Gala
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler