×
4 21.05.2019 11:55:27 11:55

Emmanuel Macron ne veut pas «être un spectateur»

Dans un entretien avec des titres de la presse régionale auquel La Voix du Nord a choisi de ne pas participer, Emmanuel Macron justifie sa présence dans la campagne par le lien entre son propre projet pour la France et celui qu’il ambitionne pour l’Europe, qui fait face aujourd’hui selon lui à « un risque existentiel » : « Je ne peux donc pas être un spectateur mais un acteur de cette élection européenne la plus importante depuis 1979.

» Alors que les autres listes protestent contre son engagement personnel, le président leur répond qu’elles ont fait du 26 mai un « référendum » contre lui et que dès lors « il ne s’agirait pas que je sois le seul à ne pas pouvoir prendre la parole ».

Interrogé sur les conséquences qu’aurait sur le plan intérieur une arrivée de la liste Renaissance derrière le RN, le président refuse de se poser dans ce cas de figure et accuse l’ex-FN d’avoir « voté contre tout ce qui est dans l’intérêt de la France » depuis sa première place en 2014.

« Leur projet affaiblit la France et divise l’Europe. » Pour l’après scrutin, Emmanuel Macron veut « une Convention fondatrice européenne » réunissant les chefs d’État et de gouvernement, la nouvelle commission, les responsables du Parlement et les citoyens pour « définir la stratégie de l’Europe pour les cinq années à venir, y compris les changements de traité sur lesquels ils veulent aboutir ».

. Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Emmanuel MacronPartagez sur ..


code de nouvelles: 71703  |  La Voix du Nord
Toutes les nouvelles ont été recueillies par AllFrenchNews Crawler